Intro

Les meilleures opportunités de marchés pour des Digital Native Brands

Les Digital Native Vertical Brands connaissent un succès certain dans toute la France. Que ce soit les générations ultra-connectées ou les internautes moins présents sur le net, l’image éthique et la transparence des DNVB séduisent plus d’un Français.

Extrêmement attractif pour les personnes qui souhaitent lancer leur propre entreprise, le marché des DNVB en France peut toutefois être un véritable piège pour qui ne s’y connaît pas. Et pour cause : qui dit marché populaire, dit forcément marché concurrentiel.

Mais pas dans tous les secteurs !

En effet, le marché des DNVB est tellement varié qu’il existe toujours des niches et des domaines qui fonctionnent mieux que d’autres. L’idéal : trouver un secteur peu concurrentiel, qui engendre beaucoup de demande de la part des consommateurs.

Et cet Eldorado n’est pas un mythe : découvrez les 5 meilleures opportunités à saisir sur le marché des DNVB !

Les marchés à saisir pour les DNVB

Les Digital Native Brands couvrent un marché aussi large qu’il est varié. Il s’agit même de l’avantage ultime de ce modèle de e-commerce : tout est personnalisable.

Étant donné que les marques naissent sur internet, leur image et leur identité correspondent à leurs choix. Tout comme les produits qu’elles proposent à la vente !

Et c’est cette diversité qui permet à certains secteurs d’être de véritables mines d’or pour les futures DNVB en développement.

1 – L’alimentation

Le premier secteur qu’il est intéressant d’étudier est celui de l’alimentation. En effet, en France il n’y a que 21 DNVB qui proposent des articles dans le domaine de l’alimentation. Jusque-là rien de choquant, sauf lorsque l’on considère que ce secteur rapporte un chiffre d’affaires annuel de près de 163 milliards d’euros !

Peu de concurrence et beaucoup de demandes : les caractéristiques idéales pour choisir le marché dans lequel créer votre DNVB.

Cette réticence de la part des DNVB s’explique notamment par la logique du système actuel en France. En effet, les Français ont davantage de liens avec les grandes surfaces et la grande distribution qu’avec les petits commerces.

Tout dépend bien évidemment des habitudes de consommation. Cependant, en règle générale les petits commerces proposent des produits de meilleure qualité, mais aussi plus chers. Une différence de prix qui dissuade certains ménages.

Cependant, avec la prise de conscience écologique que connaissent beaucoup de Français, ce lien avec les grandes surfaces commence à basculer. Les consommateurs préfèrent manger bien, voire manger bio, plutôt que d’acheter en supermarché.

Ainsi, sous la forme de paniers de légumes et de fruits par abonnement pour mettre en avant le rayonnement des petits agriculteurs, certaines DNVB tirent leur épingle du jeu et s’adressent à un public sensibilisé.

2 – Les boissons

Dans une catégorie identique et néanmoins unique en son genre, le domaine des boissons est également à prendre en compte si vous souhaitez lancer votre propre DNVB. En effet, selon le même schéma que l’alimentation, il n’existe que 9 DNVB dans le secteur des boissons, alors que ce dernier engendre un chiffre d’affaires de 64 milliards d’euros par an.

Là encore, développer une Digital Native Brand dans le domaine de la boisson peut avoir une cohérence avec la logique de la conscience collective. Les consommateurs préfèrent souvent boire moins et mieux, et surtout découvrir de nouvelles saveurs.

C’est dans ce domaine que de nombreuses box par abonnement ont ainsi décidé de percer. Par exemple, les box mensuelles de bières artisanales comme Une petite mousse. Ou encore les box de vin, comme Le Petit Ballon.

Que ce soit pour un cadeau ou pour se faire plaisir, les DNVB qui proposent des boissons à la vente ont un potentiel économique énorme, qui ne risque pas de chuter.

3 – La bagagerie

De manière assez inattendue, le secteur de la bagagerie est également une opportunité à saisir pour quiconque souhaite se lancer sur le marché des DNVB.

Plus modeste, le marché de la bagagerie n’engendre qu’un chiffre d’affaires annuel de 3 milliards d’euros. Mais avec seulement 3 DNVB en concurrence, il y a peu d’offres pour beaucoup de demande, puisque chaque année c’est environ 9 millions de valises et de sacs qui sont vendus en France.

Ce marché très peu saturé doit sa timidité au fait que les concurrents principaux (hors DNVB) sont des géants de l’économie.

Des grandes marques mondiales, qui proposent souvent des produits de luxe à des prix assez élevés, mais dont la réputation n’est plus à faire.

Néanmoins, le marché de la bagagerie est une opportunité pour une autre raison : globalement, les entreprises proposent soit des produits de luxe, soit des produits assez bas-de-gamme.

Les tarifs intermédiaires sont assez rares, et c’est une chance à saisir. Surtout qu’après les confinements et les mesures sanitaires, le secteur du voyage plaît de plus en plus aux internautes et sur les réseaux sociaux : parfait pour créer une image de marque qui trouve son public.

4 – L’ameublement

Dans un domaine un peu particulier, l’ameublement est une chance à ne pas négliger. Également dominé par les grandes surfaces et les grandes pointures du secteur, l’ameublement pèse toutefois plus de 33 milliards d’euros annuels, pour seulement 7 DNVB sur l’ensemble du pays.

Il est vrai que, contrairement à d’autres DNVB dont la création et la gestion ne reviennent pas très cher, l’ameublement nécessite certaines préoccupations logistiques qui peuvent être compliquées à mettre en place.

Tout simplement parce que faire livrer une table n’implique pas le même transporteur qu’un simple colis contenant des bouteilles de vin. Il est donc nécessaire de prendre davantage le temps de la réflexion, et de louer des locaux afin de stocker les meubles que vous souhaitez vendre.

Cependant, le secteur de la décoration et de l’architecture d’intérieur sont, à coup sûr, des marchés qui trouvent de la demande !

5 – L’habillement

Enfin et contre toutes attentes, il ne faut pas laisser de côté le marché de l’habillement. En France, il existe 210 DNVB qui proposent la vente de textiles divers et variés. Ce grand chiffre englobe environ 58% du marché des DNVB.

Très concurrentiel, l’habillement a toutefois l’avantage d’impliquer beaucoup de demande de la part des consommateurs. Et surtout, de proposer une infinité d’options en matière de personnalisation.

Extrêmement présentes sur les réseaux sociaux, les DNVB dans le secteur de l’habillement ont toutes trouvé une manière de se démarquer auprès des acheteurs. L’originalité pour sortir du lot !

Comment se lancer en tant que DNVB ?

Si l’un des secteurs proposés vous intéresse, ou si vous avez une idée originale pour lancer une DNVB dans un domaine plus concurrentiel (ou moins populaire), n’hésitez pas à sauter le pas !

L’avantage des DNVB est qu’elles ne nécessitent pas beaucoup d’investissement financier lors de leur création. Globalement, l’investissement nécessaire pour créer une DNVB implique surtout du temps et de l’énergie. Il est obligatoire de créer une image d’entreprise qui se démarque des autres, de A à Z.

Après avoir trouvé une bonne idée, créé une notoriété particulière et engagé toute une communauté, il ne vous reste plus qu’à répondre aux questionnements logistiques et à anticiper les problématiques de vos futurs clients.

Pour vous aider dans cette démarche, Boxraiser répond présent !

Les marchés parfaits pour les DNVB prochaines

Malgré la popularité des DNVB sur l’ensemble du marché français, il existe encore certains secteurs non concurrentiels et pourtant populaires qui sont de véritables opportunités à saisir pour les personnes souhaitant se lancer dans l’aventure des Digital Native Vertical Brands :

  • L’alimentation
  • Les boissons
  • La bagagerie
  • L’ameublement
  • L’habillement

Créez des produits originaux, montez une image d’entreprise et donnez naissance à votre DNVB dans un marché pérenne !