Comment Optimiser les Coûts de Production d'une Box

Deuxième partie de notre dossier sur les piliers indispensables pour avoir un business de box qui cartonne (vous l’avez ?). Aujourd’hui, on va s’intéresser au coût de revient des box et comment l’optimiser sans baisser la qualité.

Si vous avez choisi de vous lancer dans le business de box mensuelle, nous sommes certains que vous avez en tête le fait que vos clients attendent de vivre une belle expérience à chaque fois qu’ils recevront vos produits. Vous devez être en mesure de les surprendre à chaque fois.

optimiser les cogs box

En effet, des clients satisfaits, ce sont des clients qui renouvelleront leur abonnement. Seulement, pour pouvoir leur faire plaisir, vous devez savoir ce qui leur plaît. Cela vous permettra de dénicher des produits qui correspondront à votre cible et à votre (et leur) budget.

Un exemple simple : si vous offrez des produits haut-de-gamme à des personnes qui ont souscrit à une boxe mensuelle 10€, vous ne respectez ni leurs attentes ni leur budget. Bien sûr, ils seront contents de recevoir le produit mais vous risquez de ne pas pouvoir assurer le service plus de 6 mois. En résumé : n’en faites pas trop et envoyez les bons produits aux bonnes personnes pour optimiser vos coûts de revient.

Qu’est-ce que les COGS ?

Avant d’optimiser vos coûts de revient, il faut bien évidemment savoir ce que c’est ! On a déjà fait tout un article dessus mais on va quand même vous faire un petit résumé : le Cost Of Goods Sold peut se traduire par le coût de vente des marchandises, c’est-à-dire la dépense incluse dans la vente de chaque marchandise. C’est un concept appartenant à la comptabilité anglo-saxonne, qui se substitue à celui de valeur ajoutée. Pour optimiser les COGS, on aurait tendance à penser qu’il suffit de diminuer la qualité ou la quantité des articles placés dans la box. Attention, cela peut être risqué : si les abonnés perçoivent une qualité moindre, ils n’attendront pas la box suivante et se désabonneront. N’oubliez pas que les mauvais souvenirs sont plus persistants que les bons !

Trouvez un financement et valorisez les abonnements longs

Il faut être réaliste : si vous démarrez sans budget, vous avez toutes les chances de proposer des produits de mauvaise qualité, à faible valeur ajoutée ou des échantillons (et encore, il faut qu’il y en ait sur le créneau sur lequel vous vous positionnez)… pas de quoi enthousiasmer vos abonnés !

Le financement de ce type de projet est donc un point crucial si vous souhaitez vous lancer dans cette aventure. Vous devez donc bien estimer les coûts en analysant les prix des fournisseurs et des transporteurs. Si vous avez un apport personnel conséquent, vous pourrez tenir quelques mois, sinon on vous conseille plutôt d’aller voir les banques ou d’avoir recours aux plateformes de crowdfunding qui financent de nombreux projets de box.

L’avantage des campagnes de crowdfunding est qu’elles vous fournissent des indications précises sur l’attente que suscite votre box. Ces données (connaissance du marché et premiers abonnements) sont un très bon atout pour négocier vos prix auprès des fournisseurs. Les campagnes de crowdfunding ont d’ailleurs permis de financer des projets de box comme Ma Biho Box ou Sofa Sofar. Mais surtout, la campagne de crowdfunding va vous permettre de démarrer votre business de box en ayant déjà des abonnés. Pour engranger un maximum de signatures, vous devez leur offrir quelque chose d’unique que les prochains abonnés ne pourront pas avoir. Bien entendu, ces bonus doivent concerner les abonnements longs de 6 ou 12 mois afin d’avoir déjà de la trésorerie. Quelques idées en vrac : une box surprise pour les fêtes de Noël, un cadeau spécial avec l’envoi de la nouvelle box, une réduction de 10% sur tout renouvellement d’abonnement.

Créez des profils utilisateur et utilisez les données à bon escient

Un conseil qui peut paraître simple mais qu’on oublie trop souvent : il faut que vous sachiez à qui vous vous adressez (et donc à qui vous vendez). Pour bien connaître vos abonnés, il existe plusieurs méthodes :

  • Optimisez votre page d’inscription : la page sur laquelle les clients rentrent leurs coordonnées ne sert pas uniquement à récolter leur adresse e-mail et les faire valider leur abonnement. Bon ok, c’est l’objectif final, mais un peu de subtilité avant ne fait pas de mal, bien au contraire : proposez quelques champs à remplir afin d’avoir plus d’informations sur vos clients.
  • Envoyez des questionnaires de satisfaction : ils sont utiles pour savoir ce que pensent vos clients mais aussi pour mieux les connaître. Et puis c’est toujours agréable de savoir que l’entreprise chez qui on est abonné s’intéresse à vous. Profitez de ces moments de retours d’expérience pour enrichir votre base de contact. Mais à quoi cela va bien pouvoir me servir de connaître les caractéristiques de mes abonnés me direz-vous ? Et bien à deux choses :
  • Adapter le contenu de votre box en fonction des réponses données lors de l’abonnement ou de l’enquête de satisfaction. Cela vous permet de vous renouveler sans décevoir. N’oubliez pas ce conseil vieux comme le monde : c’est la routine qui tue la relation.
  • Disposer d’un fichier client riche en informations pour vos marques partenaires qui souhaitent avoir des retours sur leurs produits. Et oui : à moins de fabriquer vos produits dans votre coin, vous travaillez avec des marques qui cherchent à avoir des retours d’expérience sur leurs produits et vous êtes le mieux placé pour leur en fournir. Ce dernier point est bien évidemment le plus intéressant puisque c’est ce fichier client qui va vous permettre de négocier avec la marque. En effet, les marques cherchent toujours à obtenir des retours d’expérience ou des avis sur leurs produits. Si de votre côté vous disposez de données telles que les caractéristiques physiques, le style de vie ou la localité de vos abonnés, vous êtes le roi du pétrole. Pourquoi ? Et bien parce que si vous dites à des marques que vous êtes capable de leur fournir des retours utilisateurs précis et ultra-ciblés de leurs produits, elles voudront toutes figurer dans votre box et seront prêtes à vous faire des réductions importantes sur leurs produits ou à vous fournir gratuitement. Comme quoi, la data, c’est le nerf de la guerre (mais ça vous le saviez déjà non ?)

Trouvez votre positionnement et dénichez les bons produits

Vous devez absolument savoir sur quel créneau vous vous positionnez. Pour faire simple, il en existe deux principaux : les précurseurs… et les autres. Les précurseurs sont surtout des box de cosmétiques et sont arrivés en premier sur le marché. Ils ont réussi à se positionner sur un créneau de dénicheur de tendances et perçoivent des revenus de la part de leurs abonnés qui veulent rester au fait des nouveautés mais aussi de la part des marques qui veulent figurer dans leur box. Sur le créneau des cosmétiques, les places de précurseurs sont prises, il faudra donc trouver un autre secteur si vous souhaitez appliquer ce business model.

Les autres sont la majorité des box. En tant que créateur de box, vous devez acheter les produits au meilleur prix puis les redistribuer à vos abonnés. Vous pouvez donc vous positionner sur un prix plus élevé. L’idéal reste de pouvoir vous positionner sur une niche pour vous différencier tout en trouvant une thématique qui ne vous limite pas en termes de clients potentiels.

En quoi trouver le bon positionnement peut-il vous aider à optimiser vos COGS ? Tout simplement parce que si vous savez à qui vous envoyez vos box, vous savez aussi ce qui les intéresse. Vous pouvez donc partir à la recherche des bons produits et en trouver des très intéressants à des prix qui le sont tout autant. Et pour ça, il existe de nombreuses astuces. Vous pouvez dans un premier temps commencer à jeter un œil aux sites de commerce électronique les plus connus car ils offrent un large choix de produits. De plus, ils ont un moteur de suggestions très intéressant qui permet non seulement de gagner du temps dans vos recherches mais aussi de trouver des produits aux caractéristiques similaires à celui que vous cherchez pour un prix bien plus intéressant. Allez donc faire un tour sur Amazon, Snapdeal, Walmart ou encore eBay.

Si vous avez suivi notre conseil précédent et que vous vous positionnez sur un marché de niche, cherchez des sites e-commerce positionnés sur le même secteur que vous. Si vous lancez une box mensuelle pour les passionnés de nouvelles technologies, pensez à aller voir les produits proposés sur GearBest.

Enfin, utilisez les réseaux sociaux et surtout Instagram ou Pinterest : de nombreux créateurs font la promotion de leurs produits. Ces “nouveaux arrivants” ne sont pas forcément très connus et seront ravis de partager leurs produits avec vos abonnés soit en vous les proposant à un prix réduit soit en vous en fournissant gratuitement. Et comme pour le premier point abordé, en réduisant vos coûts d’achat, vous optimisez vos COGS.

Dernier point concernant l’achat des produits : n’oubliez pas qu’on ne donne qu’à ceux qui achètent en grande quantité. Autrement dit, si vous avez trouvé un fournisseur de qualité, commandez-lui des produits en grande quantité afin de pouvoir demander des échantillons d’autres produits d’un même fournisseur. Cela vous fera de nouveaux produits à placer dans les prochaines box.

Payez en plusieurs fois

La clé d’une affaire qui fonctionne, c’est de disposer de partenaires de confiance car tout le monde est gagnant : vous n’hésiterez pas à acheter de nouveaux produits à vos fournisseurs et eux n’hésiteront pas à vous proposer leurs dernières créations à des prix attractifs.

Mais une relation de confiance, c’est aussi savoir se soutenir en cas de coup dur lancement. Or, quoi de mieux pour se sentir soutenu que de disposer de conditions de paiement favorables ? N’hésitez pas à demander à vos fournisseurs si vous avez la possibilité d’échelonner les paiements afin d’optimiser votre flux de trésorerie.

Faites baisser les coûts d’emballage et de livraison.

Encore une fois, il va vous falloir trouver le bon partenaire pour ce point-là. Si votre volume de commande est important, il peut être intéressant de trouver un partenaire qui vient récupérer vos commandes directement chez vous et s’occupe de l’emballage. Cela vous évitera de nombreux déplacements ou des frais de stockage. De plus, certains services peuvent se connecter à votre solution SaaS afin d’imprimer eux-mêmes les étiquettes d’expédition ! Essayez dans la mesure du possible de travailler avec des entreprises de logistique qui vous proposent une tarification basée sur le volume et non sur le poids (si votre box contient de produits comme des bouteilles ou des livres… si vous vendez des plumes, cela aura moins d’impact sur le prix).

Privilégiez les envois standards au lieu des livraisons rapides afin de réduire les frais d’expédition. Attention toutefois, cela demande un minimum d’organisation pour que vos clients soient malgré tout livrés dans le temps (pour faire simple, vous devrez expédier vos colis plusieurs jours avant) car la qualité des produits et surtout les délais de réception de la box sont les premiers motifs de désengagement.

En termes d’approvisionnement de matières premières (boîtes, matériaux d’emballage, etc.), privilégiez une grosse commande par an plutôt que plusieurs petites tout au long de l’année. Certes, ce sera un casse-tête pour le stockage mais cela vous évitera de payer des frais de livraison.

Maintenant que vous avez (presque) toutes les connaissances nécessaires pour vous lancer, il ne vous reste plus qu’à aller poser des questions à vos abonnés et à leur dénicher des produits qui leur donneront envie de rester longtemps chez vous.

Comment gérer les opérations récurrentes d’un business de box mensuelle ?

Nous vous proposons un dossier consacré aux quatre piliers indispensables pour lancer votre business de box mensuelle. Pour ce premier article, nous allons vous parler de l’importance de l’organisation dans vos opérations récurrentes et comment faire pour ne rien oublier.

Le business de box mensuelle a le vent en poupe ! Pourtant, avant de prendre la mer, il est nécessaire de savoir où aller et quelle route maritime emprunter. Chez Boxraiser, on a décidé de jouer le rôle de compas, et même de vous donner les astuces pour bâtir le solide navire qui vous fera traverser l’océan du succès. Petite piqûre de rappel avant d’entrer dans le vif du sujet : lancé en 2010 aux États-Unis, le concept de la box mensuelle a depuis fait son chemin jusqu’en France où le succès est au rendez-vous. Elle répond en effet à un besoin d’émerveillement et de surprise de la part des consommateurs mais aussi à un besoin de possessivité moins prononcé.

Opérations récurrentes box mensuelles

On le constate d’ailleurs dans des secteurs comme la musique, avec Spotify ou Deezer, ou de la vidéo, avec des acteurs comme Netflix ou Amazon Prime Video. En effet, le grand public recherche aujourd’hui une véritable expérience utilisateur qui correspond à ses besoins avec une ultra-personnalisation des services. Ainsi, qu’il s’agisse de produits cosmétiques, de vin ou encore de vêtements, le consommateur veut aujourd’hui découvrir, tester et être surpris.

Nous allons donc vous donner tous les conseils indispensables pour que votre business de box mensuelle soit couronné de succès. Première partie de ce dossier : la gestion des opérations mensuelles.

Les différents types d’opération

Comme tout chef d’entreprise, vous devez tenir un planning et savoir à qui sont assignées les différentes tâches dans les processus de gestion des clients, d’emballage et de livraison.

Vous devez donc vous munir d’un outil d’organisation avec pour objectif de gérer les opérations mensuelles et éviter de cumuler des retards qui peuvent coûter très cher. Vous pouvez pour ce faire utiliser un outil SaaS dédié au business de box mensuelle ou vous tourner vers des outils ouverts comme Todois ou un simple calendrier pour gérer les plannings.

Voici une liste non exhaustive de tâches à programmer et à répéter tous les mois :

  • Dénicher et commander de nouveaux produits
  • Gérer les opérations de colisage
  • Réceptionner les commandes
  • Expédier les box
  • Gérer la facturation
  • Contrôler la trésorerie
  • Gérer le service après-vente, suivre les litiges, répondre aux demandes de contact
  • Gérer la communication
  • Trouver de nouveaux clients

Et le plus incroyable, c’est que ces tâches sont parfois à effectuer dans une seule et même journée puis à refaire le lendemain ! D’où la nécessité d’être bien organisé… ou de savoir déléguer.

Diviser pour mieux organiser

On a tendance à l’oublier, mais le principe d’une équipe est de pouvoir déléguer certaines tâches afin que chacun soit efficace sur une mission donnée et que votre entreprise continue de progresser. Autrement dit, placez des responsables à chaque service clé : le service client, le choix des produits, la communication, la comptabilité, etc. Énoncez clairement vos exigences, attentes et livrables afin de pouvoir constater les progrès et les avancées de votre entreprise.

Bien entendu, il est difficile de s’entourer de nombreuses personnes lorsque vous vous lancez mais vous pouvez choisir de faire confiance à des partenaires ou des prestataires externes qui vous délesteront de certaines tâches. Cela vous permettra notamment de vous concentrer sur celles à forte valeur ajoutée.

Affichez l’organisation mensuelle aux yeux de tous

Une fois votre organisation interne déterminée, communiquez auprès de vos équipes. La communication interne est en effet très importante pour que l’information circule de façon fluide. Si vous mettez en place des “routines” internes, vos collaborateurs doivent être tenus au courant.

Commencez par avoir une vision macro de l’organisation : les tâches annuelles, mensuelles, hebdomadaires et quotidiennes. Faites un planning interne, diffusez-le et assurez-vous que tout le monde le respecte. Par exemple, prévoyez à chaque début de mois de faire un point sur les produits que vous voulez mettre dans la box, ceux qui seront inclus dans les prochaines offres, etc.. Dans un second temps, statuez sur le contenu puis passez la commande. Assurez-vous ensuite d’avoir bien tout reçu (évitez d’effectuer un contrôle au dernier moment pour ne pas avoir de mauvaise surprise) puis commencez l’emballage. Enfin, expédiez les box à vos clients. Une fois que vous aurez réussi à caser des “sprint” dans votre semaine ou votre mois, transformez-les en habitude et conservez cette organisation.

Bien entendu, on parle ici des tâches indispensables pour proposer une excellente expérience utilisateur, condition sine qua none à la réussite de votre entreprise. Les autres tâches, comme la communication, le service après-vente ou la comptabilité ne sont pas nécessairement à ajouter à votre calendrier, vous devez simplement lister les choses importantes à faire dans la semaine ou le mois sans les positionner sur un horaire ou un jour en particulier.

Utilisez des outils de rappel ou de To Do List pour ne rien oublier, laissez des blancs dans votre calendrier pour pouvoir gérer les imprévus, fixez-vous des objectifs clairs et atteignables chaque jour et enfin effectuez une tâche à la fois (le multitasking n’est pas forcément une bonne pratique).

Soyez équipés

Pour gérer la quantité de travail quotidien, vous pouvez non seulement vous entourer de personnes de confiance mais aussi d’outils fiables et indispensables.

Pour la gestion des abonnements, un outil de CRM permet de centraliser toutes les données relatives à vos clients (coordonnées, type d’abonnement choisi, dates de début et de fin de l’abonnement, etc.).

Pour la gestion des expéditions, vous pouvez dans un premier temps travailler avec La Poste puis choisir un logisticien dès que vous approchez les 300 envois de box mensuels. Dans tous les cas, votre prestataire doit pouvoir se synchroniser avec votre outil de gestion des expéditions pour que vous puissiez programmer les prochains. Enfin, la gestion des paiements est généralement assurée par une solution de facturation pour suivre les prélèvements automatiques (la plupart du temps via CB) ainsi que les rejets de prélèvement.

L’idéal est de disposer d’une solution SaaS qui assure ces trois fonctionnalités et propose en plus des services de relance automatique par e-mail et de notifications (commande expédiée, prélèvement refusé, etc.), aussi bien pour vous que pour vos abonnés.

Vous l’aurez compris, l’organisation et la répartition des tâches sont des éléments indispensables pour pouvoir lancer votre business de box mensuelle et le faire perdurer. Nous avons également déterminé trois autres piliers que nous aborderons dans les prochains articles de ce dossier.

Rendez votre Box visible

Quand on cherche à lancer sa box par abonnement, le plus difficile est bien souvent de faire connaître son projet au grand public. Les réseaux sociaux font bien entendu partie des media les plus simples pour démarrer, mais il devient vite essentiel de s’adresser aux sites spécialisés si l’on souhaite gagner en visibilité. Toutes Les Box et La Box du Mois sont les supports incontournables pour mettre votre box en avant.

Le marché des box en France

À l’origine, les box pour abonnement nous arrivent des États-Unis, où le concept a été imaginé en 2010 par Katia Beauchamp et Hayley Barna, deux étudiantes de la Harvard Business School. Celles-ci ont l’idée de créer un coffret comprenant des miniatures de cosmétiques à recevoir chaque mois, pour que les abonnées puissent décider de les racheter par la suite ou non. La box beauté est née, et plus particulièrement Birchbox, qui a depuis conquis la France.

Et justement, en France, le marché des box a rapidement pris son envol. À ce jour, il existe plus de 300 offres de box dans l’Hexagone, et 500 000 personnes sont abonnées à au moins une box. Beauté, cuisine, bière, vin, thé, bijoux, enfants, geeks, tous les domaines y passent. Autant dire qu’il s’agit d’un marché dynamique et en perpétuelle évolution, qui ne cesse de se développer en Europe, et notamment au Royaume-Uni.

Les comparateurs de box, une plateforme indispensable pour la visibilité d’une box

Cette multiplicité de box est bien sûr la marque du succès de ce concept, mais témoigne également de la forte concurrence qui règne sur ce marché.

C’est la raison pour laquelle il est nécessaire de se démarquer et de placer sa box sur le devant de la scène. Avec plusieurs millions de visiteurs en 2017, les sites La Box du Mois et Toutes Les Box se positionnent comme les références du marché des media dédiés aux box.

Créés en 2012, à l’arrivée des box en France, ces deux comparateurs de box répertorient la grande majorité des box existantes. Celles-ci sont par ailleurs notées par les utilisateurs, et 3000 tests de box détaillés, qui présentent leur contenu et l’avis de l’abonné(e), y ont déjà été publiés. On y trouve de plus des articles d’actualité ainsi que des guides cadeaux pour choisir la meilleure box mensuelle à offrir à ses proches selon les occasions.

Une chaîne Youtube, baptisée La Chaîne des Box, a également été créée et regroupe pas moins de 5000 abonnés, qui peuvent visionner plusieurs centaines de tests de box en vidéo. Toutes Les Box et La Box du Mois sont suivis par plusieurs dizaines de milliers de fans sur les réseaux sociaux.

Inclure sa box sur ces deux comparateurs est indispensable pour gagner en visibilité, inciter les abonnés à se rendre sur le site, et ainsi booster son trafic, et par conséquent, ses ventes. Cela permet également d’optimiser sa présence dans les moteurs de recherche grâce au SEO. Toutes Les Box et La Box du Mois sont de plus une excellente source d’informations pour les journalistes cherchant à étudier le phénomène des box. Mais surtout, grâce à la liste de toutes les box existantes et de ses tests, ces sites rassurent les clients potentiels, qui peuvent consulter les différents avis avant de s’engager.

Vous l’avez compris, le succès de votre box passera forcément par sa présence sur ces sites !

Mettre en place sa stratégie d'emailing pour sa box en 3 étapes simples

La semaine dernière, on vous parlait de l'importance de l'emailing pour votre business de box par abonnement : c'est en effet un moyen très efficace d'attirer, d'engager et de retenir vos abonnés.

Aujourd'hui, on s'intéresse à la mise en place concrète de cette stratégie : comment envoyer des emails, comment cibler les bonnes personnes au bon moment et comment s'assurer de créer des emails efficaces.

1. Comment faire grandir sa liste et choisir son logiciel d'envoi d'emails.

Commençons par le début : pour envoyer des emails, vous avez besoin d'adresse emails (jusque là tout va bien) et d'un logiciel pour les envoyer.

Vous pouvez prendre comme base les adresses de vos abonnés actuels, dont vous avez normalement déjà le contact. Pour faire grandir votre liste d'emails en permanence, vous pouvez par ailleurs :

  • Utiliser un lead magnet : quelque chose qui a de la valeur pour vos clients - un PDF ou une vidéo d'unboxing - en échange duquel ils vous donnent leur adresse e-mail.

  • Ajouter un formulaire d'inscription à votre newsletter sur votre site.

Quand vous collectez des adresses emails, il est de la plus grande importance d'avoir au préalable l'autorisation des personnes auxquelles elles appartiennent et d'être clair sur le contenu que vous leur enverrez. Pourquoi ? Parce que personne n'aime être spammé et recevoir des emails non sollicités.

Ca risquerait non seulement de les énerver, mais vous pourriez également recevoir une "mauvaise note" d'expéditeur. En effet, chaque messagerie (Gmail, Yahoo, OVH, ...) filtre les emails selon différents critères, comme par exemple : qui a envoyé l'email, quel outil a été utilisé pour l'envoi et quels mots l'email contient. Chaque email obtient ainsi un score et au-dessus d'une certaine limite, l'email atterrit directement dans le dossier des emails indésirables de son destinataire.

Faites attention aux filtres des messageries, demandez l'autorisation des personnes avant d'intégrer leur email à votre liste et envoyez-leur le contenu que vous leur avez promis.

Pour l'envoi des emails, vous avez ensuite de nombreuses options de logiciels pour écrire, designer, programmer et automatiser des emails facilement.

Notre logiciel préféré à nous, c'est Mailchimp. Il est simple à mettre en place, intuitif et vous n'avez besoin d'aucune connaissance en programmation pour envoyer des emails clairs et bien conçus.

2. Cibler les bonnes personnes au bon moment.

Le pouvoir des emails réside dans leur potentiel d'automatisation. Concrètement, cela veut dire que vous pouvez concevoir des séquences d'emails qui seront envoyés selon différents scénarios.

Prenons un exemple : quelqu'un qui n'est pas abonné à votre box consulte votre site et souscrit à votre newsletter via votre formulaire. Dès que cette personne est ajoutée à votre liste, vous lui envoyez une série de 5 emails sur plusieurs jours où vous présentez votre box et utilisez des témoignages de vos clients actuels comme preuve sociale. Vous pouvez même leur offrir un code promo pour qu'ils souscrivent à votre box.

Avec l'automatisation des emails, vous n'avez pas besoin de garder la trace de qui a intégré votre liste à quel moment pour leur envoyer manuellement un email : si vous concevez un scenario dans votre logiciel d'emailing, tout se fait automatiquement.

Pour concevoir un scenario, vous devez segmenter votre liste selon différents critères :

  • Est-ce que cette personne est abonnée à votre box ?
  • Est-ce qu'elle souscrivait à votre box mais n'a pas renouvelé son abonnement ?
  • Est-ce qu'elle a reçu une carte cadeau pour votre box mais ne l'a pas encore utilisée ?

Vous pouvez ajouter autant de critères que vous le souhaitez : plus il y en a, plus vos emails seront personnalisés.

En divisant votre liste en plusieurs listes plus petites, vous pouvez mieux cibler vos emails et augmenter votre taux de conversion et donc augmenter vos ventes.

Par ailleurs, quand vous utilisez Boxraiser, les informations sur le statut de la personne (abonnée, jamais abonnée, ancienne abonnée) sont automatiquement transmises à Mailchimp, et en direct. Pas besoin d'exporter des données d'un bout à l'autre, nous le faisons pour vous !

3. S'assurer de créer des emails efficaces.

Il y a 2 facteurs à regarder pour évaluer si un email était bon ou non : son taux d'ouverture, qui est le nombre de personnes qui ont ouvert l'email sur le total des destinataires et son taux de conversion, qui est le nombre de personnes qui ont cliqué sur un des liens dans votre email sur le total des personnes qui ont ouvert l'email.

Vous trouverez ces deux indicateurs dans la partie statistiques de votre logiciel d'emailing et pourrez suivre leur évolution.

Le taux d'ouverture dépend de :

  • La fréquence d'envoi : plus vous envoyez des emails fréquemment, plus vous avez de chance que vos destinataires les ouvrent.

  • L'expéditeur : incluez toujours le nom d'une personne dans ce champs (François de Boxraiser)

  • L'objet de l'email : loin d'être un détail, l'objet d'un email est fondamental. On vous conseille cet article pour écrire des objets d'email percutants.

Le taux de conversion dépend quant à lui "simplement" de si vous avez réussi à convaincre vos lecteurs de cliquer sur votre CTA (appel à l'action) - par exemple un bouton "S'abonner maintenant". C'est donc à vous d'écrire un bon email, avec du contenu qui donne envie de souscrire à votre box ou d'en savoir plus.

Ecrire des séquences d'emails est sans aucun doute un très bon moyen d'avoir plus d'abonnés et de faire grandir votre entreprise dans sa globalité. Mais c'est comme tout en business : si vous n'avez pas envie de le faire vous-même ou n'en avez pas le temps, vous pouvez toujours l'externaliser à un(e) pro !

3 raisons d'utiliser l'e-mailing dans votre marketing

Les emails ont beau exister depuis un moment (ou depuis toute votre vie si vous faites partie de la Génération Y), ils figurent toujours comme une des techniques marketing les plus profitables - si ce n'est la plus profitable.

Pour les e-commerces et les magasins traditionnels, l'email comme technique marketing a généralement un Retour sur Investissement supérieur à 300% selon EmailMonday. Pas 30%. 300%.

Email marketing box

C'est en effet un outil très efficace dans le processus marketing "connaître, aimer, faire confiance" (ou "Know, like trust factor") qui veut que pour que quelqu'un vous achète quelque chose, ils ont besoin en premier lieu de vous connaître, de vous apprécier et enfin de vous faire confiance. Aucune vente n'a lieu sans que ces 3 critères soient préalablement remplis.

Rien que ça devrait vous convaincre de commencer à mettre en place des emailings, mais continuez votre lecture pour en savoir plus sur les différents objectifs que cette stratégie vous aidera à atteindre.

1. Pour acquérir de nouveaux leads :

L'emailing est un super moyen d'augmenter peu à peu l'intérêt d'une audience, c'est-à-dire de convertir de parfaits inconnus en abonnés.

Vous pouvez le faire en achetant une base de données déjà existantes avec des emails qualifiés (attention à ce qu'ils soient vraiment qualifiés) ou en apparaissant dans la newsletter d'une autre entreprise. Si vous lancez une box dans la fitness, il est par exemple possible d'acheter la base de donnée d'un club de sport ou de collaborer ponctuellement sur leur newsletter.

Un autre moyen efficace pour récolter des emails qualifiés, c'est de proposer à vos prospects du contenu de valeur en échange de leur adresse email, ce qu'on appelle un lead magnet : un livre blanc, un quizz, une méthodologie pour mettre en place xyz... A vous d'être créatif pour proposer à vos prospects quelque chose qu'ils valorisent et contre lequel ils échangeront volontiers leur adresse email.

Le but est d'augmenter votre notoriété email par email auprès des personnes qui sont déjà intéressées par votre sujet afin de les convertir en abonnés potentiels.

2. Pour engager des abonnés potentiels :

Une fois que vos leads sont intéressés par votre sujet, l'idée est d'apparaître régulièrement dans leur boîte de réception afin de vous créer une présence dans leur vie quotidienne: en restant dans leur inbox, vous restez dans leur esprit !

Ne vous souciez pas d'envoyer trop d'emails, car les personnes qui ne sont pas intéressées se désinscriront simplement de votre newsletter.

1 à 2 newsletters par semaine est un bon compromis entre efficacité et temps quand vous commencez une stratégie d'emailing.

Cependant, ne soyez pas perçu comme spammeur et proposez du contenu de valeur avant tout. Ne tentez pas de leur vendre quoique ce soit dans les 3 à 5 premières newsletters mais présentez plutôt votre marque, parlez de vous et du problème que vous résolvez avec votre box.

Vous pouvez aussi utiliser du contenu généré par vos utilisateurs comme des témoignages et des interviews de vos abonnés actuels. Des preuves sociales vous aideront à gagner leur confiance !

3. Pour retenir des abonnés actuels :

Vous avez les adresses emails de tous vos utilisateurs : utilisez-les ! Envoyez-leur des actualités sur votre box et votre entreprise, par exemple, un email annonçant que vous venez d'envoyer la 10 000ème box ou de franchir la barre des 2 000 abonnés !

Ces petites (ou grandes) victoires pour votre et votre équipe sont parfaites à partager avec vos abonnés, car ils se sentiront plus attachés à vous et à votre marque ! Emmenez-les dans votre aventure entrepreneuriale, créez une connection avec eux.

Vous pouvez aussi utiliser votre liste d'emailing pour leur demander leur feedback sur votre box, solliciter leur opinion sur quelques produits ou même leur demander s'ils aimeraient laisser un commentaire ou être interviewés pour paraître dans vos prochaines newsletters, site et/ou réseaux sociaux (pour reprendre l'idée du contenu généré par vos abonnés).

Les newsletters et l'emailing en général est un très bon moyen d'acquérir, d'engager et de retenir vos abonnés. Convaincu(e) ? Dans l'article de al semaine prochaine, on parle de comment mettre en place votre liste et votre stratégie d'emailing !