Gestion du temps quand on monte un box-business en parallèle

Ca y-est, c'est le moment ! Vous avez l'idée qui germe dans votre tête depuis plusieurs années et avez toujours procrastiné; mais là, c'est décidé! Vous allez vous lancer dans votre passion et la partager via vos boxes.

Le double emploi

Monter votre société va vous demander énormément d'énergie, même si les premières démarches sont maintenant très rapides. Entre la création du statut, le temps de trouver le bon nom de domaine, le business modèle, les fournisseurs, créer les comptes sur les réseaux sociaux, régler le problème de la logistique, etc.

Si vous ne vous organisez pas dès maintenant, vous ne pourrez pas dépasser ce que l'on appelle "La traversée du désert". Prévoyez-vous une tranche horaire dans la journée pendant laquelle vous serez isolé.

Coupez toute source de distraction, comme votre téléphone par exemple, pour vous concentrer sur les 3 objectifs que vous vous serez fixés le matin. Parce qu'en écrivant vos objectifs, vous serez engagé. C'est très important, si vous gardez votre activité principale, de vous obliger à vous fixer ces objectifs quotidiens, et qu'ils soient atteignables.

La gestion de votre quotidien est de toute façon devenue un challenge. Cela sera une très belle porte de sortie si votre nouvelle activité génère suffisamment d'argent pour abandonner la première.
En attendant, vous devez vous concentrer sur les choses importantes, pour donner de l'inertie à votre projet.

Rester productif

L'idéal serait de consacrer 2h par jour à votre projet. Pendant ces 2h, vous devez être à 100% sur votre TODO, et ne pas vous laisser distraire par votre portable par exemple. En coupant les sources de distraction, vous consacrerez 2h pleines à votre projet.

En étant focus uniquement sur votre TODO, vous n'aurez pas à vous replonger plusieurs fois dans votre tâche. Ca peut vraiment faire la difference entre un projet qui reste stimulant, et un projet que vous allez abandonner.

Une étape importante dans la réalisation de votre projet va être de lister toutes vos inquiétudes. Cela évitera aussi d'avoir l'esprit qui s'égare tout le temps.

Une fois celles-ci listées, vous pourrez plus aisément imaginer la manière dont vous allez les traiter. Ne vous lancez pas tant que vous n'avez pas véritablement réglé ces soucis ! De cette manière, vous pourrez rester concentré sur vos 3 tâches, et rester ainsi productif.

Gestion des dates/cycles de facturation

Une des problématiques du box-business, va être de trouver votre cycle de facturation. Vous n'allez pas expédier vos colis à chaque commande, tous les jours du mois.

Cela ne serait pas gérable pour votre comptabilité et pour la gestion des abonnements qui sont en pause, et qui veulent à nouveau recevoir votre box; et c'est typiquement le genre de tâche qu'il faut condenser pendant une période de production pour vous concentrer sur une chose à la fois.

Du 1er au 10 ? Du 5 au 15 ? Ce sera non seulement vos dates de reprélèvement, mais aussi les dates qui vous permettront vous booker les jours nécessaires sur votre agenda pour gérer vos expéditions.

Bien démarrer un business de box par abonnement (2ème partie)

Suite de l’article précédent dans lequel nous continuons notre tour d’horizon des différents aspects à envisager avant de lancer votre nouvelle activité. Avec un focus particulier sur les problèmes et difficultés que vous risquez de rencontrer. Et les meilleures façons de les résoudre…

Que veulent vraiment vos clients (en plus de votre produit) ?

Etes-vous certain de bien cibler les attentes de vos clients, votre cœur de cible ? On parle moins ici de l’intérêt présumé pour vos produits (c’est la moindre des choses) mais de la nature du lien qui va vous « unir » à eux… Les gens auxquels vous vous adressez sont peut-être, sans doute, déjà pas mal sollicités par ailleurs, il va donc falloir jouer sur des œufs pour :

  • 1. Capter leur attention et activer leur désir de vous faire confiance ;
  • 2. Les garder durablement dans votre giron.

Ainsi, dans la mesure de vos possibilités, il peut s’avérer pertinent de proposer un essai gratuit à ceux que vous avez identifié comme les meilleurs prescripteurs potentiels, et ce de la manière la plus naturelle possible, sans passer par d’interminables formulaires (une adresse mail et une postale peuvent faire l’affaire à ce stade de votre démarche).

Dans le prolongement de l’argument précédent, n’oubliez jamais que vous avez à faire à des particuliers passionnés et non à des entreprises : soyez ainsi le plus « soft » possible en termes d’engagement contractuel et d’obligations réciproques : rien n’est plus contre-productif que le sentiment d’être attaché à un prestataire, quel qu’il soit…

Etes-vous êtes prêt pour les problèmes ?

Si vous démarrez dans le business de la box par abonnement (voire si vous démarrez dans le business tout court, il faut bien commencer un jour ), vous serez immanquablement confronté à des difficultés de tous ordres (logistiques, techniques, commerciaux, financiers), difficultés qui seront autant de challenges à négocier habilement dans le cadre de votre développement.

Le fait d’être « petit » fait normalement de vous quelqu’un d’agile et de réactif

Dans ce contexte, pourquoi ne pas vous intéresser de près à celles qu’ont pu rencontrer vos concurrents (ou vos inspirateurs) avant vous ? Un coup d’œil expert sur leurs fan pages facebook, blogs ou quelques recherches sur les réseaux sociaux peuvent vous renseigner très précisément à ce sujet et vous permettre de collecter de très précieuses informations (manière de réagir, actions menées pour répondre aux problèmes etc.) à l’heure où vous serez à votre tour confrontés à des situations comparables… Cette prise d’informations en amont peut s’avérer décisive quand il s’agira d’agir concrètement : le fait d’être « petit » fait normalement de vous quelqu’un d’agile et de réactif, apte à identifier, traiter et résoudre un problème bien plus rapidement qu’une grosse structure ayant pignon sur rue. A vous de faire jouer à plein cet avantage.

Top 3 des trucs fatigants auxquels vous devrez faire face…

1. Trouver le bon produit… Et recommencer : Même si vous avez anticipé et que vous êtes créatif, trouver le bon produit à envoyer chaque semaine ou chaque mois à vos abonnés vous demandera toujours beaucoup d’énergie et d’efforts à fournir. La force de l’habitude n’y changera rien, chaque début de cycle draînera son lot d’iinterrogations récurrentes quant à la pertinence et au timing de vos choix. A vous d’y répondre efficacement !

2. Les problèmes de logistique : quelle que soit la manière dont vous gérez cet aspect de votre box business, vous serez forcément confronté à des problèmes d’ordre logistique au cours de votre aventure. Un aspect d’autant plus délicat à gérer que vous êtes tributaire de tiers (imprimeur, livreur) sur ce pan de votre activité et qu’une défaillance de leur part rejaillira sur vous auprès de vos clients. A vous d’être suffisamment diplomate avec eux… Et peut-être un peu plus ferme avec vos prestataires.

3. La gestion des retours : inévitablement, vous aurez des clients (le moins possible, on vous le souhaite…) qui ne seront pas satisfaits par leur box et souhaiteront vous la retourner moyennant remboursement. Sur ce plan-là, soyez d’emblée très clair et très précis : dans un business e-commerce tel que le vôtre, la question des retours doit être traitée en amont de la relation commerciale: si vous décidez qu’une box expédiée ne peut être retournée, alors affichez-le très clairement dans votre contrat. Dans le cas inverse, indiquez tout aussi précisément les modalités de retour à vos clients insatisfaits...

Bien démarrer un business de box par abonnement (1 ère partie)

starting business

Dans un marché en forte progression, lancer un business de box n’est pas en soi une chose si compliquée que cela. Si vous êtes motivé, bien organisé et si les grandes lignes de votre business model sont identifiées alors vous êtes sur la bonne voie. Mais avant de vous lancer, êtes-vous certain d’avoir pensé à tous les aspects de votre nouvelle activité ? Nous vous proposons dans cet article un petit tour d’horizon de quelques (bonnes) questions à se poser avant de se jeter dans le grand bain…

Quel mode d’acquisition pour vos produits ?

Selon la nature de votre business, il se peut que vous n’ayez pas à payer certains fournisseurs, considérant que le service que vous leur apportez (délivrer leurs produits et leur marque auprès d’un public trié sur le volet et à fort potentiel) est suffisamment avantageux pour eux. Ce cas de figure présente bien sûr des avantages en termes de trésorerie tant il est vrai que s’approvisionner gratuitement est plutôt concurrentiel.

Revers de la médaille, en ne payant pas votre marchandise, vous acceptez de laisser le contrôle à votre fournisseur quant à la nature des produits fournis. Dans le cas inverse, et bien sûr le plus fréquent, où vous avez un deal commercial avec vos fournisseurs, vous gagnez en liberté (distribuer le produit ou non) ce que vous perdez en coût afin de payer votre marchandise.

Quel est le juste prix de ma box ?

Définir le juste prix de son offre commerciale n’est pas une mince affaire, loin de là. Et le box business n’échappe pas à la règle. Au-delà de la qualité de la prestation commerciale, cet aspect conditionne souvent le succès ou l’échec d’un business. Trop cher ou trop cheap, ces deux cas de figure finissent toujours par vous pénaliser à terme.

N’oubliez pas que la nature de votre deal avec vos clients consiste en un achat récurrent et que celui-ci doit avoir le sentiment à chaque réception de box qu’il en a pour son argent. Ainsi, pour déterminer ce fameux prix, l’idéal est d’avoir une juste évaluation de la valeur de votre prestation au regard de la concurrence et de pouvoir dégager une marge bénéficiaire acceptable pour vous, après avoir payé toutes les charges inhérentes à votre activité… A vos calculettes !

Quel est mon cœur de cible ?

Un proverbe chinois dit ceci : « Si tu chasses deux lapins à la fois, tu risques de n’en attraper aucun ».

Cela pourrait presque se passer de commentaires. Ainsi, entre une base de 100 clients sélectionnés avec soin et par multiples recoupements et une autre de 500 clients piochés à la va-vite dans une base de données, orientez-vous naturellement vers le 1 er choix. Choisir vos clients avec le plus grand soin vous demandera plus de temps et de travail, mais le retour de cet investissement initial n’en sera que plus bénéfique pour vous et vos fournisseurs : des clients qualifiés sont des clients fidèles et se révèlent souvent être vos meilleurs ambassadeurs de par leur capacité de prescription.

(La 2ème partie de cet article sera publiée la semaine prochaine)

Pour être au top tout de suite : soignez d’emblée la logistique !

packaging abonnement box

Ça y est, vous êtes prêt à vous lancer dans la box-aventure : votre business model est verrouillé, votre panel de clients testeurs constitué, votre produit est prêt à l’expédition, vous êtes sur le pied de guerre ! Ultime étape, mais pas la moins délicate : envoyer la marchandise à ses destinataires. Etape cruciale car à ce stade-là, toute erreur peut se payer cash et mettre en péril votre développement.

Afin d’éviter les erreurs de débutant, petit tour d’horizon en 3 points clés : le packaging, l’impression et le design…

De l’importance du packaging

Petit ou moyen carton classique, enveloppe à bulles, enveloppe cartonnée ou semi- rigides, mailer box : c’est d’abord le contenu de votre box qui va orienter votre choix en matière de format d’expédition (rien de plus agaçant que de recevoir un produit mal assorti à son emballage). Il faut donc que votre packaging soit « raccord » avec votre produit sur le fond et la forme, suffisamment solide et rigide pour que le contenu de votre box ne subisse pas trop les affres du fret.

Très important aussi : dans la mesure du possible, assurez-vous que votre colis est compatible avec le format boite aux lettres. Enfin, n’oubliez pas de penser à vous aussi : il vaut mieux investir quelques centimes de plus dans un emballage bien pensé, facile à manipuler (muni de tirettes de serrage ou de rabats autocollants par exemple) qu’un modèle plus rudimentaire qui vous fera perdre du temps et entamera votre capital patience 🙂

Bien choisir son imprimeur

Vous avez identifié Votre packaging préférentiel ? Il s’agit maintenant de déterminer comment vous allez le produire. C’est-à-dire trouver votre imprimeur. Concernant la méthode d’impression, trois grandes options s’offrent à vous :

  • L’impression flexographique : la méthode la plus accessible en matière d’impression de box personnalisée. Un procédé d’impression rotatif qui transfère l’encre déposée préalablement déposée sur des plaques en polymère directement sur votre support. La bonne vieille méthode du tampon encreur en quelque sorte. La plus économique, rapide et mais aussi la plus limitée techniquement (pas plus de 8 couleurs et peu recommandée en cas d’identité graphique complexe).
  • L’impression lithographique : Un cran au-dessus de la flexographie, l’impression lithographique est l’équivalent du papier peint que l’on dépose sur l’emballage. L’impression se fait donc sur un papier coupé et traité au préalable et rattaché à votre box via une surface adhésive.
    Une formule plus onéreuse mais une qualité bien meilleure en termes de netteté et de précision de couleur. Bien adapté pour des volumes limités et qualitatifs.
  • L’impression digitale : l’équivalent de votre imprimante laser maison en version plus industrielle. L’impression digitale permet un bond qualitatif incomparable par rapport à la flexographie (meilleur rendu, choix de couleur infini, structure des formes plus aboutie etc.) mais cette qualité a un coût 3 à 4 fois supérieure à la flexographie.
    A privilégier si vous avez tout de suite un volume d’expédition conséquent… Et le budget d’impression qui va avec.

Dans tous les cas, vous devrez fournir au prestataire sélectionné les éléments clés de votre identité visuelle, en général un fichier PDF en mode BAT (Bon à tirer), c’est-à-dire parfaitement dimensionné et calibré à votre packaging. Si vous n’avez pas les compétences graphiques nécessaires pour produire ce fichier, faites appel à un graphiste professionnel. Ou à un ami. Voilà, à vous de jouer maintenant !

Les boxes sur abonnement : un modèle économique en pleine émergence

WP1KHDXGOY

Et si l’augmentation du chiffre d’affaires de votre site e-commerce passait, tout simplement, par une petite boîte déposée tous les mois au fond des boîtes aux lettres ?

Le concept de la boxe sur abonnement, qui consiste à faire profiter de vos produits à une communauté fidèle, par l’envoi mensuel d’un colis surprise, connaît un engouement sans précédent en région parisienne et dans le reste de la France.

Un phénomène gagnant pour les clients, mais aussi pour les entrepreneurs qui ont su flairer la tendance : les uns goûtent, pour 10 à 30€ par mois, au plaisir de la découverte et de l’inconnu, tandis que les autres bénéficient d’une visibilité sans équivalent sur leurs revenus et leur activité !

La box sur abonnement : un concept transposable à l’infini

Le marché des box est encore balbutiant de notre côté de l’Atlantique. Une étude récente, relayée par Le Figaro en septembre 2015, indique que 74% des Français ignorent encore l’existence de ces services d’un nouveau genre. La variété des offres déjà disponibles, pourtant, témoigne de l’imagination sans limite des professionnels qui ont investi ce segment de l’e-commerce, et laisse augurer de l’explosion qui se profile.

Jouets pour chiens, bouteilles de vins, objets de collection pour « geeks », produits de beauté, produits d’épicerie fine, sex toys… Les colis découverte vont du plus classique au plus insolite ! Une diversité favorisée bien sûr par un modèle économique très souple et économique, qui permet de s’adresser potentiellement à n’importe quelle niche de marché.

Les raisons d’un succès fulgurant

Idéales aussi bien pour un cadeau d’anniversaire à un proche que pour s’accorder un petit plaisir mensuel, les boxes connaissent un succès qui ne se dément pas.

Des start-up autrefois confidentielles, comme Petit Ballon – spécialisé dans l’envoi de bouteilles de vin – et La Bonne Box – expert de l’épicerie haut de gamme – ont pu multiplier leur nombre d’abonnés par deux ou même par cinq en l’espace d’un an.

Si le produit choisi est populaire et apprécié, le processus de fidélisation peut donc être rapide, et sera souvent accéléré par une communication active sur les réseaux sociaux et par la naissance d’un sentiment de communauté chez les différents utilisateurs, qui aiment s’exprimer et partager leur expérience en ligne. La commodité d’être livré à domicile joue aussi un rôle, et explique que l’engouement se concentre chez les jeunes actifs en manque de temps.

Comment créer une box populaire et rentable ?

Le business de la boxe est très adaptable. Un entrepreneur intéressé par le concept peut l’envisager comme le nouveau pilier de son activité, mais aussi comme un service complémentaire à son offre existante.

Dans les deux cas, il aura soin de se montrer rigoureux sur la nature des produits expédiés tous les mois, en ne proposant par exemple que des objets introuvables dans le commerce ou d’une qualité supérieure. Un « cadeau » mensuel véritablement unique peut engendrer un phénomène de fidélisation bien plus rapide chez le client, et le conduire à effectuer des achats supplémentaires dans votre boutique en ligne.