Prenons rendez-vous pour  discuter de votre projet, et tester Boxraiser

Cold emailing : une technique de growth hacking pour faire connaitre votre box

Le cold emailing ? Kezaco ? Commençons déjà par le début…

Comme tout site de box e-commerce en quête de rentabilité, vous n'avez qu'un objectif : convertir vos visiteurs en abonnés. Pas toujours facile, nous direz-vous ? Même si les techniques ne manquent pas, encore faut-il savoir les mettre en place et trouver les bonnes idées.

C'est là que vous allez découvrir la véritable puissance du cold emailing et son pouvoir de prospection.

À mettre en place sur votre site ou les réseaux sociaux au tout début du processus d'achat d'un client potentiel, cette technique de growth hacking génère des résultats impressionnants en termes de :

•   taux d'ouverture

•   taux de clic

•   taux de réactivité

•   taux de spam

•   taux de réponses

Alors, comment faire connaitre votre box grâce au cold emailing ?

Faire connaître votre box grâce au cold emailing

Concrètement, qu'est-ce que le cold emailing ?

Quand il y a encore quelques années, on envoyait une clique de commerciaux frapper aux portes pour vendre des fenêtres en PVC, il est désormais plus simple de prospecter de nouveaux clients.

Cette solution, c'est le cold emailing.

Méthode de prospection par mail, elle génère de nouveaux leads avec des résultats probants. Le cold emailing concerne généralement les prospects froids, c'est-à-dire des contacts avec qui vous n'avez jamais eu le moindre contact.

Dans le cadre du business des box mensuelles, nous adapterons légèrement cette stratégie de prospection pour les utilisateurs qui visitent votre site pour la première fois.

Et vous verrez à quel point le mail de prospection peut être terriblement efficace !

Les avantages du cold emailing

Un email, ça ne coûte pas cher. Et c'est là tout l'avantage d'une campagne de prospection automatisée. En général, le taux d'ouverture d'un cold emailing avoisine les 80% de taux d'ouverture et génère +15% de réponses à vos emails de prospection.

Utiliser le cold mailing implique aussi de passer par l'automatisation (que l'on appelle marketing automation, dans notre jargon de growth hacking). Et l'avantage du marketing automation, c'est que le gain de temps est phénoménal.

Plus besoin d'envoyer les mails de prospection un à un, à la main. Grâce à des outils comme Mailchimp ou Lemlist, vous pourrez programmer l'envoi de 10, 20, 30 mails par jour en cliquant sur un simple bouton (on vous suggère en effet de ne pas envoyer trop de mails d'un coup, pour ne pas passer dans les spams).

En résumé, le cold emailing, c'est :

•   peu onéreux,

•   automatisé,

•   efficace en termes de ROI (retour sur investissement)

Avant d'aller plus loin : un point sur le RGPD

Deux salles, deux ambiances. Le cold emailing est en général une stratégie marketing qui s'applique au BtoB (ou B2B, business to business, soit professionnel à professionnel).

Pourquoi ?

Tout simplement parce qu'on observe encore un certain flou juridique quant à la prospection via des adresses professionnelles. Que dit d’ailleurs la CNIL sur l'envoi des mails aux professionnels ?

Que c'est possible, si et seulement si :

•   le destinataire est en mesure de se désengager (avec un bouton de désinscription par exemple),

•   l'objet de sollicitation est bien en rapport avec la profession des destinataires,

•   l'adresse mail est de type contact@nomdelasociete.com, info @nomdelasociete.com,

•   l'identité de l'expéditeur est bien précisée dans le mail.

Pour le particulier, c'est tout autre chose : pas de prospection commerciale sans son accord.

Deux exceptions à la règle cependant :

1. Si votre destinataire a déjà souscrit à un abonnement à votre box

2. Si votre destinataire a sciemment renseigné son adresse mail en échange d'un service.

Dans tous les cas, vous devrez également informer la personne que son adresse électronique sera utilisée à des fins commerciales, et proposer un lien de désinscription. Un peu comme nous le faisons tous avec les newsletters !

Du coup, comment récupérer les adresses mails de vos visiteurs ?

Vous l'aurez compris : dans le cadre d'une prospection BtoC, vous devez donc obtenir l'accord de votre destinataire. La règle est simple : s'il n'a pas dit oui, c'est que c'est non. Point.

C'est ce que l'on appelle l'opt-in.

L'opt-in se présente sous différentes formes. La plus courante est cette fameuse case que l'on retrouve dans un formulaire. Mais comment faire en sorte que vos prospect coche cette case opt-in actif ?

1. Avec un livre blanc

Rédiger un livre blanc présente plusieurs avantages. Le premier, c'est votre notoriété.

Avec un livre blanc, vous allez clairement vous démarquer des autres sites de box. Pourquoi ? Parce que vous allez prouver que vous connaissez votre domaine, et vous dévoiler comme un expert du secteur. Rien de tel pour asseoir votre crédibilité auprès de vos potentiels clients.

Mais surtout, le livre blanc va vous permettre de récolter des adresses mails pour pouvoir ensuite prospecter des clients.

Comment ça marche ?

1. Vous rédiger un livre blanc sur une thématique précise de votre business de box

2. Vous proposez à vos visiteurs de télécharger gratuitement ce livre blanc en échange de son adresse mail

3. Vous créez un fichier de prospection avec toutes les adresses mails récoltées

4. Vous commencez à faire de la prospection par mail

2. Avec un jeu-concours

Avec un jeu-concours, on retrouve un peu plus le concept initial du cold emailing : prospecter de nouveaux prospects qui n'ont jamais entendu parler de votre box. En passant par les réseaux sociaux, par exemple !

Comment on organise un jeu concours ?

On commence par sélectionner le type de jeu concours que vous souhaitez mettre en place. Vous avez le choix :

•   un quizz

•   un concours photo

•   une énigme à résoudre ou une question à répondre

•   taguer un ami (c'est génial pour propager votre jeu concours en termes de vitalité)

•   écrire un commentaire, etc.

Vu que ce que l'on veut ici, c'est de récupérer des adresses mails, vous aurez du mal à le faire via Facebook lui-même.

Nous vous conseillons donc de créer un jeu-concours que vous publierez sur les réseaux sociaux, et qui renverra directement à une landing page (page d'atterrissage) sur laquelle le joueur pourra renseigner son adresse mail.

Pour booster votre publication, n'hésitez pas à créer une pub Facebook Ads ou Instagram Ads.

3. Donner envie de s'inscrire à votre newsletter

Voilà la troisième façon de récolter facilement les adresses mails de vos visiteurs : proposer de s'inscrire à votre newsletter. Mais attention, il va falloir user de bonnes idées pour que vos futurs abonnés veuillent bien fournir leur adresse mail en échange de messages publicitaires.

Pour motiver vos visiteurs, vous pouvez les encourager avec :

•   du contenu de qualité (lead nurturing)

•   une réduction de 5% sur leur première commande

•   un produit gratuit, etc.

Comment faire du cold emailing ?

Maintenant que vous avez réussi à récupérer des adresses mails, il va falloir créer votre séquence mails pour aller chercher de nouveaux clients et vendre des abonnements.

Commencez par respecter les règles élémentaires d'un bon email de prospection :

1/ L'objet de votre mail doit comporter un appel à l'action :

Vous vendez une box thé ?

>>> Votre objet : "Plutôt thé ou café ?"

Vous vendez une box chocolat ?

>>> Votre objet : "Et si vous craquiez enfin pour du chocolat équitable ?"

2/ Le corps de votre mail doit être engageant : ne perdez pas de temps en bla-bla, et entrez directement dans le vif du sujet. Si vous vendez une box chocolat, mentionnez-le dès les premières lignes.

3/ Votre mail doit être suivi par 3 à 4 relances, tous les 3 jours en moyenne.

Article à venir : comment rédiger un bon cold emailing ?

Le mot de la fin

Pour résumer, le cold emailing nécessite :

•   De mettre en place une stratégie pour récolter les adresses mails de vos visiteurs

•   De rédiger une séquence mails (mail de bienvenue + mails de relance)

•   Respecter le RGPD

Alors, convaincu par le cold emailing ?

Si ce n'est pas le cas, rassurez-vous, il existe d'autres techniques de webmarketing pour convertir vos visiteurs en abonnés. Nous avons d'ailleurs rédigé deux articles sur :

•   Le retargeting

•   Le lead nurturing

Prêt à vous lancer ?

Vous souhaitez
une démonstration ?
Testez l'outil gratuitement

Vous souhaitez
contacter Boxraiser ?