Comment utiliser Facebook Ads pour ma box par abonnement ?

Votre business de box est lancé, vous devez désormais vous concentrer sur le marketing pour faire grossir votre liste de clients. Un excellent moyen de cibler une audience qui sera à coup sûr intéressée par votre offre est d’utiliser les Facebook Ads, et Boxraiser vous explique comment faire !

On ne va pas se mentir, aujourd’hui Facebook est un réseau social ultra-populaire et un média très puissant qui propose des fonctionnalités de ciblage très précises pour tous ceux qui souhaitent communiquer dessus. Fin 2017, Facebook comptait plus de 2,13 milliards d'utilisateurs actifs chaque mois et 1,4 milliard d'utilisateurs actifs chaque jour. Autant dire que Facebook Ads est la plateforme qu’on vous conseille d’utiliser pour faire de l’achat publicitaire en ligne, bien plus que d’autres réseaux sociaux comme Twitter ou Snapchat.

Avant de créer votre campagne, vous devez bien entendu disposer d’un compte et d’une page Facebook. Si vous êtes plusieurs à gérer la page de votre marque de box, sachez que seuls les rôles administrateur, éditeur, modérateur ou annonceur ont la possibilité de créer une publicité. Si tout est bon de votre côté, vous pouvez vous rendre sur la page Facebook Business et cliquer sur le bouton “Créer une publicité” en haut à droite de votre écran.

Définir votre objectif marketing

La première étape de création de votre campagne sera de choisir un objectif parmi ceux proposés par le réseau social. Ce choix est important car il va déterminer le type d’action que les personnes ciblées pourront réaliser lorsqu’elles verront la publicité dans leur flux d’informations. Vous avez donc le choix entre sensibilisation (pour augmenter la notoriété d’une marque), considération (pour augmenter le trafic, générer des prospects) ou enfin conversion (pour augmenter les ventes d’un produit ou d’un service).

Objectif facebook

Dans votre cas, c’est bien évidemment l’objectif marketing de conversion qui est le plus intéressant puisque l’objectif sera d’augmenter le nombre d’abonnements à votre box mensuelle.

Dans le cas de votre business de box, deux possibilités s’offrent à vous : la considération pour amener vos prospects sur la page d’inscription ou de votre campagne marketing ou la conversion si vous proposez une offre de bienvenue avec un coupon de réduction à renseigner au moment de l’inscription.

Choisir son audience

Il n’y a pas de secret, si vous souhaitez que votre campagne Facebook soit une réussite (et vous ramène des prospects, parce que c’est quand même la finalité), il va falloir bien choisir votre audience. Pour information, si Facebook est autant utilisé aujourd’hui en matière de publicité, c’est parce qu’il dispose d’informations très précises sur ses utilisateurs grâce au big data. Pour faire simple, Facebook vous connaît mieux que vous ne vous connaissez vous-même.

Audience Facebook

À partir de la page de sélection de l’audience, vous allez pouvoir déterminer à qui votre publicité sera envoyée, et ce de plusieurs façons. On compte principalement deux types d’audience sur Facebook : l’audience première et l’audience Lookalike (ou audience similaire).

L’audience première

L’audience première est une audience personnalisée que vous allez configurer de A à Z. Elle est basée sur 4 types d’audience :

  • Les listes de clients : ce sont des listes que vous possédez et qui contiennent des e-mails, des numéros de téléphone ou des identifiants uniques. Vous pouvez donc exporter depuis Boxraiser les adresses des personnes qui se sont abonnés à vos newsletters ou ont demandé des informations sur vos produits

  • Le trafic de site web : cette audience est un exemple parfait de retargeting, puisqu’il s’agit de personnes qui ont déjà visité votre site web (identifiées via le pixel Facebook dont nous parlerons plus bas)

  • L’activité d’application : pour cibler les personnes qui ont un lien avec votre application Facebook

  • Les interactions : pour cibler une liste de personnes qui ont interagi avec votre contenu sur Facebook ou Instagram

L’audience Lookalike

L'audience Lookalike, ou similaire, est un outil qui vous permet de toucher de nouvelles personnes susceptibles d'être intéressées par votre entreprise en raison de leurs similitudes avec vos clients existants et des informations dont Facebook dispose. En gros, le réseau social construit une audience qui ressemble trait pour trait à une audience primaire que vous avez paramétrée. Cela permet de cibler des prospects de façon très précise sans pour autant passer beaucoup de temps sur la configuration.

Reprenons l’exemple des listes de clients issues de votre base de données Boxraiser. Dans votre audience primaire, vous importez une liste d’e-mails que vous avez exportée de votre outil depuis votre panneau d'administration. Vous créez ensuite une Lookalike Audience en vous basant sur cette audience primaire, vous choisissez le pays et le degré de correspondance de votre audience et Facebook se charge alors de sélectionner entre 1% et 10% des personnes du pays qui se rapprochent le plus de votre audience primaire. Bien entendu, plus votre audience primaire sera grande, plus votre audience Lookalike sera précise.

Le pixel Facebook

Le pixel Facebook est un outil indispensable pour recibler des internautes qui ont visité votre site web et optimiser vos conversions en diffusant vos annonces auprès des personnes les plus susceptibles de convertir. De plus, lorsque votre pixel Facebook est installé sur des pages de votre site web, comme la page de paiement ou d’inscription, vous pouvez savoir précisément le nombre d’individus qui ont été convertis après avoir vu votre publicité Facebook. Le pixel Facebook est très utile si vous souhaitez créer une campagne avec une audience Lookalike.

La bonne (et même l’excellente) nouvelle, c’est que Boxraiser vous permet d’ajouter en un seul clic le pixel Facebook dans les paramètres marketing de votre site afin de vous aider à construire une audience précise. Pour générer un pixel Facebook, il vous suffit de vous rendre dans les Paramètres du Gestionnaire de publicités du réseau social puis de sélectionner Pixels dans le menu déroulant Mesure et Rapport / Gestionnaire d'événement.

Où placer les publicités Facebook ?

Sur Facebook, vous pouvez choisir où va apparaître la publicité (vous avez aussi la possibilité de placer des publicités sur Instagram). Si vous débutez, laissez faire Facebook en cochant le placement automatique. Si vous préférez tout gérer de A à Z, vous pouvez choisir de modifier les placements en déterminant le type d’appareil (vous pouvez refuser d’apparaître sur ordinateur pour vous concentrer sur les mobiles, ce qui est une bonne idée si votre box est dédiée à un public jeune) et le positionnement de la publicité. Chez Boxraiser, on vous conseillera d’éviter la colonne de droite qui est la moins regardée pour vous concentrer sur le flux d’actualités.

Placements Facebook

Définir le budget de la campagne

Vous pouvez sans problème commencer à faire de la publicité sur Facebook avec un faible budget, c’est d’ailleurs ce que nous vous conseillons dans un premier temps histoire de vous “faire la main”. N’oubliez pas également que plus votre cible est précise, moins le budget sera conséquent car il touchera un nombre de personnes plus réduite.

Vous pouvez configurer deux types de budget sur Facebook : le budget quotidien pour la campagne et le budget global qui vous permet de définir une somme totale qui sera répartie de façon équitable sur une période définie (qui est par défaut configurée sur un mois).

Au niveau des prix, tout dépend de l’objectif de votre publicité. On estime toutefois que la moyenne des CPC (Coûts Par Clics) en France est de 0,23€ et qu’un Coût Par J’aime coûte en moyenne 0,30 €. Ces prix sont toutefois susceptibles de varier en fonction de votre positionnement et de votre cible.

Si vous souhaitez contrôler et maîtriser le coût de votre campagne, nous vous conseillons d’être attentif au coût par conversion qui vous permettra de savoir combien coûte l’acquisition d’un client (et non d’un lead) sur Facebook. Au final, vous saurez précisément combien vous devez dépenser pour obtenir un nouvel abonné, ce qui vous donnera une bonne indication sur la stratégie à adopter : ajuster les tarifs de votre abonnement ou revoir le contenu et le budget de votre campagne de publicité. Boxraiser vous permet à ce titre de tracker les ventes et donc de connaître précisément le coût de conversion d’un client.

Créer votre campagne Facebook avec Boxraiser

Vous devez créer en parallèle une campagne sur Facebook et depuis votre dashboard Boxraiser.

Sur Facebook

Commencez par choisir une image en rapport avec votre publicité et suffisamment attirante pour inciter les internautes à lire votre contenu et à cliquer sur le lien. Par défaut, Facebook en suggère quelques-unes après avoir parcouru votre site mais vous pouvez choisir d’en importer une manuellement. Veillez toutefois à respecter la taille de 600x315 pixels.

Pour le contenu, vous devez renseigner un titre impactant dans la limite de 25 caractères ainsi qu’un texte descriptif de votre site avec cette fois-ci une limite de 90 caractères. Enfin, vous devrez détailler votre offre dans un texte qui va s’afficher sous l’URL.

Sur Boxraiser

En parallèle et depuis votre compte Boxraiser, il va falloir également mettre en place votre campagne de publicité. Tout d’abord, commencez par créer un coupon de réduction depuis votre dashboard. Vous donnez un nom à votre code, déterminez combien vous souhaitez en créer, la durée ou encore le montant.

Vous devez ensuite créer une campagne marketing associée à ce coupon en cliquant sur “Campagnes UTM” dans la colonne de gauche. Il vous faudra insérer le lien UTM généré lors de la création de votre coupon, ce qui permettra à toutes les personnes ayant cliqué sur votre publicité Facebook de bénéficier d’une réduction sur votre box. Ce bandeau sera alors affiché en haut de la page de votre site pour les personnes bénéficiaires.

Campagne UTM

Petit détail qui peut faire toute la différence : pensez à bien travailler l’image de votre campagne et à afficher la réduction dedans grâce à un astucieux montage Photoshop !

Ça y est, votre campagne Facebook est prête à être envoyée ! Désormais, vous pouvez effectuer un suivi de votre campagne afin d’ajuster le contenu ou le budget en fonction des retombées. Si tout a été bien configuré, vos demandes d’abonnement ne devraient pas tarder à décoller !

Comment acheter les bons produits pour sa box par abonnement ? (1/2)

Au cours de ce dossier en 2 parties à venir sur le blog, nous allons vous fournir des conseils pour un bon approvisionnement. Avoir un bon sourcing et des fournisseurs fiables peut vite être une gageure pour tout entrepreneur.

Sourcing box abonnement

Qu’entendre par « approvisionnement » exactement ?

L’approvisionnement recouvre l’ensemble des actions que vous devez organiser pour remplir votre box de produits. A chaque étape de l’approvisionnement, il y a des pièges à éviter et des problématiques que vous devrez résoudre. Un fois votre approvisionnement de produits effectué, il vous restera à assembler de façon pertinente ces produits selon le planning d’envois que vous envisagez.

Nous allons voir ensemble comment :

  • définir le type de produits adaptés à votre idée de box (aujourd'hui)
  • et dans quinze jour, trouver des vendeurs de confiance susceptibles de vous fournir ce type de produits pour ensuite les revendre dans votre box (des fabricants, vendeurs ou grossistes auprès desquels vous allez acheter)

On parle en anglais de « sourcing ». Que ce soit en local, en France, ou à l’international, vous devez aller à la chasse et trouver la « source » où se trouvent les produits qui feront la différence avec les boxes concurrentes ! Une fois les bons fournisseurs trouvés (et il faudra régulièrement en renouveler la liste!), vous ne serez jamais à sec de bons produits et votre business de box pourra prospérer. Vous vous sentez l’âme d’un dénicheur de tendances ? Alors la box par abonnement est bien un business pour vous. Vous êtes peut-être même assis sur un tas d’or sans le savoir !

Vous devez avant toute chose répondre à ces questions :

  • quels produits dois-je inclure et exclure de ma box ?
  • quels produits, combinés ensemble, vous rendre mes clients satisfaits ?
  • puis-je proposer des produits gratuits ou des échantillons ?
  • quels sont les fournisseurs sérieux sur lesquels je peux m’appuyer avec confiance ?

Prêt pour cette nouvelle leçon ? Voyons aujourd’hui les bases des achats. 3, 2, 1 : c’est parti !

Les bases des achats

Pour que votre business de box soit pérenne, vous devez avoir en tête la satisfaction de vos clients à chaque étape. Trouver et acheter de bons produits est la base du succès de votre box. Ne l’oubliez jamais !

Mettez-vous à la place de votre client et demandez-vous :

  • ai-je choisi les bons produits pour lui pour ma prochaine box ? Est-ce qu’ils vont bien aller ensemble?
  • est-ce que la sélection de produits proposée est en adéquation avec le prix que je demande pour mon abonnement ?
  • vais-je habituer mes clients à recevoir un ou deux très beaux produits à chaque envoi ? Ou plusieurs petits trucs sympas mais qui ont une valeur réduite ?
  • est-ce que les produits sélectionnés viennent d’un fournisseur sérieux et serai-je livré dans les temps ?

Vendre de bons produits allègera le travail du marketing

Vous devez autant que faire se peut trouver de bons produits. Si les produits que vous proposez dans votre box sont vraiment des produits de qualité, votre box se vendra toute seule et vous aurez moins à dépenser en marketing et en communication ! Attention, l’inverse est vrai aussi…

Vous devez croire en vous : vous avez une bonne idée de box ! Désormais, vous devez faire tout ce qui est en votre pouvoir pour trouver les produits qui ont effectivement de la valeur pour vos clients et qui vont bien rentrer dans le cadre de votre concept de box initial.

Ces généralités étant rappelées, continuons …

Vous devez connaitre votre client idéal car…

Nous aborderons en seconde partie de ce dossier comment trouver les bons produits à acheter, comment trouver un vendeur sérieux ou utiliser les marketplaces. Un peu de patience, s’il vous plait ! En attendant, avoir une bonne connaissance de votre client-type est capital.

Pour réaliser un offre de box efficace, vous devez en effet identifier à quel public vous allez vous adresser. De cela va découler pas mal de choses comme votre politique de communication (les textes de présentation, votre blog, votre argumentaire commercial etc.) et le sourcing des produits. Vous avez peut-être déjà une idée de votre consommateur type, mais il faut creuser un peu plus avant de vous lancer dans la recherche des produits à mettre dans la box.

Disons que vous vendez une box permettant de découvrir des produits gastronomiques innovants ou originaux. Vous devez avant de compléter votre première box vous poser les questions suivantes :

  • quel âge peut avoir le client intéressé par ce type de box ?
  • est-ce plutôt un homme ou plutôt une femme ?
  • dans quel genre de lieux branchés va-t-il pour se restaurer habituellement ?
  • dans quel type de magasins fait-il ses courses alimentaires ?
  • qu’est-ce qu’il peut bien chercher sur internet comme mots-clés avant de tomber sur un box telle que celle que vous allez proposer ?

Vous serez étonné : parfois, votre premier abonné sera étrangement proche de vous et vous ressemblera. Alors posez-vous aussi ces questions suivantes :

  • qu’est ce que vous aimez manger et quelle est la dernière chose que vous ne connaissiez pas et que vous ayez goûté ?
  • quelles sont vos marques alimentaires préférées ? Qu’ont-elles en commun ?
  • Quel type de mode de vie avez-vous ? Allez vous cibler plutôt des clients qui cherchent une alimentation saine exclusivement ou pas ? Proposer des produits exclusivement bio a-t-il du sens ou cela va-t-il trop restreindre les possibilités ?

Bien sûr, ce ne sont que des pistes, et on peut craindre de se limiter et de réduire le nombre de ses clients cible. Mais en fait… non ! On peut toujours commencer par cibler étroitement une clientèle type. Mieux vaut démarrer avec un box présentant une offre de produits pertinente pour une niche, quitte à l’élargir par la suite.

… cela facilitera vos achats !

C’est un point-clé que d’avoir bien identifié votre client type. Le connaitre va vous aider à trouver les bons produits (et les bons vendeurs avec qui vous allez pouvoir travailler !). Il faut absolument connaitre votre niche avant de vous lancer.

Votre niche, c’est votre marché spécifique type. Il va vous permettre de définir à qui votre site de souscription à votre box va s’adresser. Vous allez partir à la conquête de ce client-type dans l’audience géante que constitue internet (pensez aux millions d’internautes français !) Vous devrez cibler cette audience très spécifique .

Faut-il ajouter des produits gratuits dans ma box ?

Une question délicate ! Il est tentant de proposer des échantillons ou des produits gratuits dans sa box. Certains fabricants peuvent en tout cas vous le proposer. Vous avez en tant qu’entrepreneur très envie d’ajouter ces produits gratuits dans votre box car cela ne rogne pas votre marge. C’est légitime ! Quoi que vous décidiez au final, un conseil d’ami : bien sûr tentez le plus souvent de réduire aux achats vos dépenses au maximum, mais n’oubliez surtout jamais la qualité de votre box.

Si ce sont des très bons produits gratuits (difficiles à trouver ou échantillons inédits par exemple), il ne faut pas hésiter. Mais si les produits ou échantillons gratuits que vous trouvez ont un intérêt dont vous n’êtes pas 100% certain, il vaut mieux éviter.

Autant investir au début dans des produits qui apportent vraiment de la valeur à votre offre. Mieux vaut dépenser un peu au début et assurer un succès sur le long terme à votre box ! N’allez jamais vers des produits gratuits de moindre qualité. Croyez notre expérience chez Boxraiser : ces business ne durent pas dans le temps car les clients se détourneront de votre box.

Bien sûr, votre politique vis-à-vis des produits gratuits peut évoluer au fil de vos futurs envois et des opportunités que vous trouverez. On peut toujours proposer un produit gratuit de temps en temps.

Dans la deuxième partie de cette petite leçon, nous aborderons le nerf de la guerre et ce qui vous a fait venir sur cet article : OÙ TROUVER LES PRODUITS ?

Comment grossir en même temps que sa logistique (mise à l'échelle)

Troisième partie de notre dossier sur les piliers indispensables pour avoir un business de box qui envoie (vous l’avez ?) du lourd. Aujourd’hui, on va s’intéresser à comment grossir en même temps que sa logistique.

Ça y est, votre business de box est lancé : vous avez trouvé les bons produits, déterminé un super prix, traité vos premières demandes d’abonnement, envoyé vos premiers colis et commencé à générer un peu de chiffre d’affaires.

grossir box avec logistique

Désormais, la problématique va être de passer de dix colis à envoyer à plus d’une centaine, voire des milliers avec toujours la même contrainte : faire en sorte que tous vos clients reçoivent leur box en même temps afin que certains ne se fassent pas « spoiler » sur le contenu. Cette gestion en masse va certes vous permettre de faire des économies sur le prix des transporteurs et de gagner du temps mais elle va vous demander une grande organisation.

N’oubliez pas que si l’expérience client n’est pas au rendez-vous, vous perdrez des abonnés. Une fois ce petit coup de stress bien digéré, pas de panique, on est là pour vous aider !

Au départ, gérer sa logistique soi-même

On ne va pas se mentir, à moins de disposer d’un capital de départ très important, vous allez commencer par gérer votre logistique vous-même, de l’impression des étiquettes à l’expédition. Gérer votre logistique permet dans un premier temps de diminuer les COGS (on en a parlé ici) mais aussi d’apprendre ce métier indispensable à la réussite de votre business de box. Vous allez donc devoir être au four et au moulin, et croyez-nous il y a beaucoup de choses à faire, puisque vous allez gérer votre expédition de A à Z :

  • Confirmer les demandes d’abonnement
  • Choisir et préparer les produits (packaging)
  • Imprimer les étiquettes d’expédition
  • Emballer les produits (colis d’expédition)
  • Envoyer les produits
  • Gérer le SAV
  • Traiter les demandes de retours

Cela va bien entendu vous demander beaucoup d’organisation et on vous conseille de disposer d’une pièce ou d’un garage pour le stockage des produits. Cependant, une solution comme Boxraiser peut réellement vous simplifier la vie en gérant toute la partie e-commerce de votre business de box : centraliser toutes les informations sur vos abonnés et les box à expédier, confirmer les demandes d’abonnement, gérer les paiements ou mettre en place des opération de marketing.

Cette expérience va vous permettre de comprendre le métier de logisticien et d’avoir une vision globale de votre entreprise, ce qui vous sera fort utile lorsque vous passerez par un prestataire externe afin de pouvoir analyser ce qui va et ne va pas dans l’envoi des box.

Investir dans du stockage et des salariés

Un garage, c’est bien pratique mais ça peut vite devenir trop petit (il faut quand même pouvoir continuer de garer la voiture à l’intérieur) : vous avez beaucoup de commandes et l’expédition devient difficile à gérer, votre coffre de voiture est lui aussi limité en termes de place et les aller-retours à La Poste deviennent pénibles. Une bonne solution est donc de détacher votre activité de gérant de business de box avec celle d’expéditeur, en embauchant des personnes chargées de l’expédition et en investissant dans du stockage et du transport. Excellente nouvelle : comme vous avez vous-même assuré la logistique depuis le début, vous avez fait des supers économies que vous pouvez investir et vous avez déjà une petite idée de la façon dont se déroule le processus d’expédition. Cette solution est intéressante car vous continuez de tout gérer en interne et conservez la maîtrise du processus d’expédition tout en faisant grossir votre business.

Attention toutefois aux paramètres à prendre en compte, comme les effets de seuils : votre entrepôt peut s’avérer soit trop petit durant les pics d’activité, soit trop grand en fin de saison. De plus, vous devrez faire en sorte que les envois continuent en cas de congés ou d’arrêt maladie de vos employés. Enfin, n’oubliez pas que la séparation des deux activités va engendrer des frais supplémentaires avec le loyer de l’entrepôt de stockage et les salaires du personnel.

Bien que présentant quelques avantages en termes d’organisation interne, cette solution est toutefois la moins pertinente dans le cadre d’un business de box (elle est davantage adaptée à un business d’e-commerce classique). Elle s’avère en effet beaucoup moins souple que l’externalisation et demande malgré tout de gros investissements. Pour la majorité des entreprises de box mensuelle, cette solution présente trop de risques et n’est donc pas privilégiée.

Externaliser l’envoi des box

L’externalisation de la logistique est l'organisation qui vous offre le plus de souplesse, ce qui est non négligeable si vous avez des box saisonnières ou que vous faites face à une croissance rapide de votre activité. C’est la solution idéale pour expédier les centaines ou milliers de box qu’attendent impatiemment vos clients sans vous mettre financièrement dans le risque. Généralement, il est conseillé de passer à l’externalisation de l’envoi de box lorsque vous atteignez les 300 clients. Les sociétés de logistique vont donc faire tout ce que vous faisiez vous-même dans votre garage avant de ne plus pouvoir suivre le rythme :

  • Stocker vos produits
  • Emballer vos produits
  • Tenir à jour le fichier d’expédition
  • Expédier vos produits
  • Suivre les expéditions

Attention, le piège de l’externalisation est de croire que l’expérience client de votre entreprise dépend uniquement de vos prestataires, ce qui est en grande partie faux. Un logisticien n’est pas un magicien, vous devez donc lui donner toutes les informations essentielles : quel type de produit il doit transporter, comment il doit emballé et le type d’expédition souhaité.

Dans le même ordre d’idées, si vous connaissez vos périodes de pics d’activité dus à une augmentation du nombre d’abonnements, vous devez lui en faire part afin qu’il puisse s’adapter et les encaisser. N’oubliez pas qu’une bonne externalisation passe par une bonne communication.

Enfin, ne misez pas sur l’externalisation de votre logistique par “dépit” car cette solution ne résoudra pas tous vos problèmes. En d’autres termes, si vous êtes mal organisé en interne, l’externalisation ne se déroulera pas bien. Vous devrez absolument désigner une personne ou suivre vous-même régulièrement le déroulé des opérations car une bonne externalisation se pilote.

Comme vous avez pu le voir, maîtriser sa logistique et la faire évoluer à mesure que votre business de box se développe est un facteur clé de réussite, notamment car c’est votre lien principal avec vos clients. Chaque expérience est différente et votre réalité ne sera pas celle de votre concurrent. On vous souhaite d’ailleurs que votre réalité soit bien plus agréable que celle de votre concurrent, sauf si votre concurrent nous lit aussi (auquel cas on vous souhaite autant de réussite à tous les deux).

Quoiqu’il en soit, il est très important de toujours adapter votre logistique à votre besoin, en fonction des variations d’activité, qu’il s’agisse d’investir dans des moyens propres, de maîtriser les coûts et surtout de consacrer l’énergie nécessaire à mettre au point une expérience client irréprochable.

Chez Boxraiser, on vous conseille de commencer par gérer vos premiers envois vous-même et de mettre en place une organisation claire et structurée (nos outils sont faits pour vous accompagner dans cette démarche). Pour grossir en même temps que votre logistique, il est important de disposer de prestataires fiables, c’est pour cette raison que nous avons monté un réseau de partenaires de confiance et que nous pouvons vous mettre en relations avec des logisticiens de qualité qui ont l’habitude de travailler sur de la gestion et de la livraison de box.

Comment Optimiser les Coûts de Production d'une Box

Deuxième partie de notre dossier sur les piliers indispensables pour avoir un business de box qui cartonne (vous l’avez ?). Aujourd’hui, on va s’intéresser au coût de revient des box et comment l’optimiser sans baisser la qualité.

Si vous avez choisi de vous lancer dans le business de box mensuelle, nous sommes certains que vous avez en tête le fait que vos clients attendent de vivre une belle expérience à chaque fois qu’ils recevront vos produits. Vous devez être en mesure de les surprendre à chaque fois.

optimiser les cogs box

En effet, des clients satisfaits, ce sont des clients qui renouvelleront leur abonnement. Seulement, pour pouvoir leur faire plaisir, vous devez savoir ce qui leur plaît. Cela vous permettra de dénicher des produits qui correspondront à votre cible et à votre (et leur) budget.

Un exemple simple : si vous offrez des produits haut-de-gamme à des personnes qui ont souscrit à une boxe mensuelle 10€, vous ne respectez ni leurs attentes ni leur budget. Bien sûr, ils seront contents de recevoir le produit mais vous risquez de ne pas pouvoir assurer le service plus de 6 mois. En résumé : n’en faites pas trop et envoyez les bons produits aux bonnes personnes pour optimiser vos coûts de revient.

Qu’est-ce que les COGS ?

Avant d’optimiser vos coûts de revient, il faut bien évidemment savoir ce que c’est ! On a déjà fait tout un article dessus mais on va quand même vous faire un petit résumé : le Cost Of Goods Sold peut se traduire par le coût de vente des marchandises, c’est-à-dire la dépense incluse dans la vente de chaque marchandise. C’est un concept appartenant à la comptabilité anglo-saxonne, qui se substitue à celui de valeur ajoutée. Pour optimiser les COGS, on aurait tendance à penser qu’il suffit de diminuer la qualité ou la quantité des articles placés dans la box. Attention, cela peut être risqué : si les abonnés perçoivent une qualité moindre, ils n’attendront pas la box suivante et se désabonneront. N’oubliez pas que les mauvais souvenirs sont plus persistants que les bons !

Trouvez un financement et valorisez les abonnements longs

Il faut être réaliste : si vous démarrez sans budget, vous avez toutes les chances de proposer des produits de mauvaise qualité, à faible valeur ajoutée ou des échantillons (et encore, il faut qu’il y en ait sur le créneau sur lequel vous vous positionnez)… pas de quoi enthousiasmer vos abonnés !

Le financement de ce type de projet est donc un point crucial si vous souhaitez vous lancer dans cette aventure. Vous devez donc bien estimer les coûts en analysant les prix des fournisseurs et des transporteurs. Si vous avez un apport personnel conséquent, vous pourrez tenir quelques mois, sinon on vous conseille plutôt d’aller voir les banques ou d’avoir recours aux plateformes de crowdfunding qui financent de nombreux projets de box.

L’avantage des campagnes de crowdfunding est qu’elles vous fournissent des indications précises sur l’attente que suscite votre box. Ces données (connaissance du marché et premiers abonnements) sont un très bon atout pour négocier vos prix auprès des fournisseurs. Les campagnes de crowdfunding ont d’ailleurs permis de financer des projets de box comme Ma Biho Box ou Sofa Sofar. Mais surtout, la campagne de crowdfunding va vous permettre de démarrer votre business de box en ayant déjà des abonnés. Pour engranger un maximum de signatures, vous devez leur offrir quelque chose d’unique que les prochains abonnés ne pourront pas avoir. Bien entendu, ces bonus doivent concerner les abonnements longs de 6 ou 12 mois afin d’avoir déjà de la trésorerie. Quelques idées en vrac : une box surprise pour les fêtes de Noël, un cadeau spécial avec l’envoi de la nouvelle box, une réduction de 10% sur tout renouvellement d’abonnement.

Créez des profils utilisateur et utilisez les données à bon escient

Un conseil qui peut paraître simple mais qu’on oublie trop souvent : il faut que vous sachiez à qui vous vous adressez (et donc à qui vous vendez). Pour bien connaître vos abonnés, il existe plusieurs méthodes :

  • Optimisez votre page d’inscription : la page sur laquelle les clients rentrent leurs coordonnées ne sert pas uniquement à récolter leur adresse e-mail et les faire valider leur abonnement. Bon ok, c’est l’objectif final, mais un peu de subtilité avant ne fait pas de mal, bien au contraire : proposez quelques champs à remplir afin d’avoir plus d’informations sur vos clients.
  • Envoyez des questionnaires de satisfaction : ils sont utiles pour savoir ce que pensent vos clients mais aussi pour mieux les connaître. Et puis c’est toujours agréable de savoir que l’entreprise chez qui on est abonné s’intéresse à vous. Profitez de ces moments de retours d’expérience pour enrichir votre base de contact. Mais à quoi cela va bien pouvoir me servir de connaître les caractéristiques de mes abonnés me direz-vous ? Et bien à deux choses :
  • Adapter le contenu de votre box en fonction des réponses données lors de l’abonnement ou de l’enquête de satisfaction. Cela vous permet de vous renouveler sans décevoir. N’oubliez pas ce conseil vieux comme le monde : c’est la routine qui tue la relation.
  • Disposer d’un fichier client riche en informations pour vos marques partenaires qui souhaitent avoir des retours sur leurs produits. Et oui : à moins de fabriquer vos produits dans votre coin, vous travaillez avec des marques qui cherchent à avoir des retours d’expérience sur leurs produits et vous êtes le mieux placé pour leur en fournir. Ce dernier point est bien évidemment le plus intéressant puisque c’est ce fichier client qui va vous permettre de négocier avec la marque. En effet, les marques cherchent toujours à obtenir des retours d’expérience ou des avis sur leurs produits. Si de votre côté vous disposez de données telles que les caractéristiques physiques, le style de vie ou la localité de vos abonnés, vous êtes le roi du pétrole. Pourquoi ? Et bien parce que si vous dites à des marques que vous êtes capable de leur fournir des retours utilisateurs précis et ultra-ciblés de leurs produits, elles voudront toutes figurer dans votre box et seront prêtes à vous faire des réductions importantes sur leurs produits ou à vous fournir gratuitement. Comme quoi, la data, c’est le nerf de la guerre (mais ça vous le saviez déjà non ?)

Trouvez votre positionnement et dénichez les bons produits

Vous devez absolument savoir sur quel créneau vous vous positionnez. Pour faire simple, il en existe deux principaux : les précurseurs… et les autres. Les précurseurs sont surtout des box de cosmétiques et sont arrivés en premier sur le marché. Ils ont réussi à se positionner sur un créneau de dénicheur de tendances et perçoivent des revenus de la part de leurs abonnés qui veulent rester au fait des nouveautés mais aussi de la part des marques qui veulent figurer dans leur box. Sur le créneau des cosmétiques, les places de précurseurs sont prises, il faudra donc trouver un autre secteur si vous souhaitez appliquer ce business model.

Les autres sont la majorité des box. En tant que créateur de box, vous devez acheter les produits au meilleur prix puis les redistribuer à vos abonnés. Vous pouvez donc vous positionner sur un prix plus élevé. L’idéal reste de pouvoir vous positionner sur une niche pour vous différencier tout en trouvant une thématique qui ne vous limite pas en termes de clients potentiels.

En quoi trouver le bon positionnement peut-il vous aider à optimiser vos COGS ? Tout simplement parce que si vous savez à qui vous envoyez vos box, vous savez aussi ce qui les intéresse. Vous pouvez donc partir à la recherche des bons produits et en trouver des très intéressants à des prix qui le sont tout autant. Et pour ça, il existe de nombreuses astuces. Vous pouvez dans un premier temps commencer à jeter un œil aux sites de commerce électronique les plus connus car ils offrent un large choix de produits. De plus, ils ont un moteur de suggestions très intéressant qui permet non seulement de gagner du temps dans vos recherches mais aussi de trouver des produits aux caractéristiques similaires à celui que vous cherchez pour un prix bien plus intéressant. Allez donc faire un tour sur Amazon, Snapdeal, Walmart ou encore eBay.

Si vous avez suivi notre conseil précédent et que vous vous positionnez sur un marché de niche, cherchez des sites e-commerce positionnés sur le même secteur que vous. Si vous lancez une box mensuelle pour les passionnés de nouvelles technologies, pensez à aller voir les produits proposés sur GearBest.

Enfin, utilisez les réseaux sociaux et surtout Instagram ou Pinterest : de nombreux créateurs font la promotion de leurs produits. Ces “nouveaux arrivants” ne sont pas forcément très connus et seront ravis de partager leurs produits avec vos abonnés soit en vous les proposant à un prix réduit soit en vous en fournissant gratuitement. Et comme pour le premier point abordé, en réduisant vos coûts d’achat, vous optimisez vos COGS.

Dernier point concernant l’achat des produits : n’oubliez pas qu’on ne donne qu’à ceux qui achètent en grande quantité. Autrement dit, si vous avez trouvé un fournisseur de qualité, commandez-lui des produits en grande quantité afin de pouvoir demander des échantillons d’autres produits d’un même fournisseur. Cela vous fera de nouveaux produits à placer dans les prochaines box.

Payez en plusieurs fois

La clé d’une affaire qui fonctionne, c’est de disposer de partenaires de confiance car tout le monde est gagnant : vous n’hésiterez pas à acheter de nouveaux produits à vos fournisseurs et eux n’hésiteront pas à vous proposer leurs dernières créations à des prix attractifs.

Mais une relation de confiance, c’est aussi savoir se soutenir en cas de coup dur lancement. Or, quoi de mieux pour se sentir soutenu que de disposer de conditions de paiement favorables ? N’hésitez pas à demander à vos fournisseurs si vous avez la possibilité d’échelonner les paiements afin d’optimiser votre flux de trésorerie.

Faites baisser les coûts d’emballage et de livraison.

Encore une fois, il va vous falloir trouver le bon partenaire pour ce point-là. Si votre volume de commande est important, il peut être intéressant de trouver un partenaire qui vient récupérer vos commandes directement chez vous et s’occupe de l’emballage. Cela vous évitera de nombreux déplacements ou des frais de stockage. De plus, certains services peuvent se connecter à votre solution SaaS afin d’imprimer eux-mêmes les étiquettes d’expédition ! Essayez dans la mesure du possible de travailler avec des entreprises de logistique qui vous proposent une tarification basée sur le volume et non sur le poids (si votre box contient de produits comme des bouteilles ou des livres… si vous vendez des plumes, cela aura moins d’impact sur le prix).

Privilégiez les envois standards au lieu des livraisons rapides afin de réduire les frais d’expédition. Attention toutefois, cela demande un minimum d’organisation pour que vos clients soient malgré tout livrés dans le temps (pour faire simple, vous devrez expédier vos colis plusieurs jours avant) car la qualité des produits et surtout les délais de réception de la box sont les premiers motifs de désengagement.

En termes d’approvisionnement de matières premières (boîtes, matériaux d’emballage, etc.), privilégiez une grosse commande par an plutôt que plusieurs petites tout au long de l’année. Certes, ce sera un casse-tête pour le stockage mais cela vous évitera de payer des frais de livraison.

Maintenant que vous avez (presque) toutes les connaissances nécessaires pour vous lancer, il ne vous reste plus qu’à aller poser des questions à vos abonnés et à leur dénicher des produits qui leur donneront envie de rester longtemps chez vous.

Comment gérer les opérations récurrentes d’un business de box mensuelle ?

Nous vous proposons un dossier consacré aux quatre piliers indispensables pour lancer votre business de box mensuelle. Pour ce premier article, nous allons vous parler de l’importance de l’organisation dans vos opérations récurrentes et comment faire pour ne rien oublier.

Le business de box mensuelle a le vent en poupe ! Pourtant, avant de prendre la mer, il est nécessaire de savoir où aller et quelle route maritime emprunter. Chez Boxraiser, on a décidé de jouer le rôle de compas, et même de vous donner les astuces pour bâtir le solide navire qui vous fera traverser l’océan du succès. Petite piqûre de rappel avant d’entrer dans le vif du sujet : lancé en 2010 aux États-Unis, le concept de la box mensuelle a depuis fait son chemin jusqu’en France où le succès est au rendez-vous. Elle répond en effet à un besoin d’émerveillement et de surprise de la part des consommateurs mais aussi à un besoin de possessivité moins prononcé.

Opérations récurrentes box mensuelles

On le constate d’ailleurs dans des secteurs comme la musique, avec Spotify ou Deezer, ou de la vidéo, avec des acteurs comme Netflix ou Amazon Prime Video. En effet, le grand public recherche aujourd’hui une véritable expérience utilisateur qui correspond à ses besoins avec une ultra-personnalisation des services. Ainsi, qu’il s’agisse de produits cosmétiques, de vin ou encore de vêtements, le consommateur veut aujourd’hui découvrir, tester et être surpris.

Nous allons donc vous donner tous les conseils indispensables pour que votre business de box mensuelle soit couronné de succès. Première partie de ce dossier : la gestion des opérations mensuelles.

Les différents types d’opération

Comme tout chef d’entreprise, vous devez tenir un planning et savoir à qui sont assignées les différentes tâches dans les processus de gestion des clients, d’emballage et de livraison.

Vous devez donc vous munir d’un outil d’organisation avec pour objectif de gérer les opérations mensuelles et éviter de cumuler des retards qui peuvent coûter très cher. Vous pouvez pour ce faire utiliser un outil SaaS dédié au business de box mensuelle ou vous tourner vers des outils ouverts comme Todois ou un simple calendrier pour gérer les plannings.

Voici une liste non exhaustive de tâches à programmer et à répéter tous les mois :

  • Dénicher et commander de nouveaux produits
  • Gérer les opérations de colisage
  • Réceptionner les commandes
  • Expédier les box
  • Gérer la facturation
  • Contrôler la trésorerie
  • Gérer le service après-vente, suivre les litiges, répondre aux demandes de contact
  • Gérer la communication
  • Trouver de nouveaux clients

Et le plus incroyable, c’est que ces tâches sont parfois à effectuer dans une seule et même journée puis à refaire le lendemain ! D’où la nécessité d’être bien organisé… ou de savoir déléguer.

Diviser pour mieux organiser

On a tendance à l’oublier, mais le principe d’une équipe est de pouvoir déléguer certaines tâches afin que chacun soit efficace sur une mission donnée et que votre entreprise continue de progresser. Autrement dit, placez des responsables à chaque service clé : le service client, le choix des produits, la communication, la comptabilité, etc. Énoncez clairement vos exigences, attentes et livrables afin de pouvoir constater les progrès et les avancées de votre entreprise.

Bien entendu, il est difficile de s’entourer de nombreuses personnes lorsque vous vous lancez mais vous pouvez choisir de faire confiance à des partenaires ou des prestataires externes qui vous délesteront de certaines tâches. Cela vous permettra notamment de vous concentrer sur celles à forte valeur ajoutée.

Affichez l’organisation mensuelle aux yeux de tous

Une fois votre organisation interne déterminée, communiquez auprès de vos équipes. La communication interne est en effet très importante pour que l’information circule de façon fluide. Si vous mettez en place des “routines” internes, vos collaborateurs doivent être tenus au courant.

Commencez par avoir une vision macro de l’organisation : les tâches annuelles, mensuelles, hebdomadaires et quotidiennes. Faites un planning interne, diffusez-le et assurez-vous que tout le monde le respecte. Par exemple, prévoyez à chaque début de mois de faire un point sur les produits que vous voulez mettre dans la box, ceux qui seront inclus dans les prochaines offres, etc.. Dans un second temps, statuez sur le contenu puis passez la commande. Assurez-vous ensuite d’avoir bien tout reçu (évitez d’effectuer un contrôle au dernier moment pour ne pas avoir de mauvaise surprise) puis commencez l’emballage. Enfin, expédiez les box à vos clients. Une fois que vous aurez réussi à caser des “sprint” dans votre semaine ou votre mois, transformez-les en habitude et conservez cette organisation.

Bien entendu, on parle ici des tâches indispensables pour proposer une excellente expérience utilisateur, condition sine qua none à la réussite de votre entreprise. Les autres tâches, comme la communication, le service après-vente ou la comptabilité ne sont pas nécessairement à ajouter à votre calendrier, vous devez simplement lister les choses importantes à faire dans la semaine ou le mois sans les positionner sur un horaire ou un jour en particulier.

Utilisez des outils de rappel ou de To Do List pour ne rien oublier, laissez des blancs dans votre calendrier pour pouvoir gérer les imprévus, fixez-vous des objectifs clairs et atteignables chaque jour et enfin effectuez une tâche à la fois (le multitasking n’est pas forcément une bonne pratique).

Soyez équipés

Pour gérer la quantité de travail quotidien, vous pouvez non seulement vous entourer de personnes de confiance mais aussi d’outils fiables et indispensables.

Pour la gestion des abonnements, un outil de CRM permet de centraliser toutes les données relatives à vos clients (coordonnées, type d’abonnement choisi, dates de début et de fin de l’abonnement, etc.).

Pour la gestion des expéditions, vous pouvez dans un premier temps travailler avec La Poste puis choisir un logisticien dès que vous approchez les 300 envois de box mensuels. Dans tous les cas, votre prestataire doit pouvoir se synchroniser avec votre outil de gestion des expéditions pour que vous puissiez programmer les prochains. Enfin, la gestion des paiements est généralement assurée par une solution de facturation pour suivre les prélèvements automatiques (la plupart du temps via CB) ainsi que les rejets de prélèvement.

L’idéal est de disposer d’une solution SaaS qui assure ces trois fonctionnalités et propose en plus des services de relance automatique par e-mail et de notifications (commande expédiée, prélèvement refusé, etc.), aussi bien pour vous que pour vos abonnés.

Vous l’aurez compris, l’organisation et la répartition des tâches sont des éléments indispensables pour pouvoir lancer votre business de box mensuelle et le faire perdurer. Nous avons également déterminé trois autres piliers que nous aborderons dans les prochains articles de ce dossier.