Les marques dans le coup se concentreront sur les utilisateurs. Pas sur les acheteurs !

Alors que le numérique prend une place toujours plus importante dans la vie des consommateurs (avec déjà plus de 10% du commerce mondial réalisé par le e-commerce), les marques se posent la question du positionnement à adopter pour ne pas être dépassées...

La Harvard Business Review rapporte les enseignements d’une étude pour SAP et Shift Thinking qui devraient intéresser tous les entrepreneurs et en particulier notre secteur de l'abonnement. Dans notre époque qui suit l’explosion d’internet, l’étude observe que les marques digitales ne se contentent pas de faire les choses différemment… Elles pensent différemment leur approche client. 5000 clients américains ont été interrogés par l'étude et 50 marques sont étudiées, tant des traditionnelles que digitales.

Les entreprises d’autrefois positionnaient leurs marques en ayant en tête les consommateurs. Les marques digitales, elles, semblent se concentrer plus spécifiquement sur la vie des clients. Plus précisément, elles considèrent désormais ces derniers comme des utilisateurs plus que des acheteurs. De cette observation découlent des approches tout à fait différentes dans la commercialisation des produits des marques digitales, tant dans la promotion permettant de faire connaître les produits de la marque, que dans l’optique d’un renouvellement, ou dans la construction de la légitimité de la marque à entrer dans la vie du consommateur.

Voici quelques exemples dans 3 secteurs différents. A gauche la marque digitale étudiée, à droite la marque déjà bien établie, et entre parenthèses le secteur d’activité.

  • Airbnb / Hilton (hôtellerie)
  • Red Bull / Coca-Cola (sodas)
  • Tesla / BMW (automobile)

Les marques digitales sont perçues différemment par les clients. Alors que les marques traditionnelles ont une légitimité surtout apportée par la publicité et relayée dans les médias traditionnels, les marques digitales se sont distinguées car elles sont plus souvent découvertes à travers les réseaux sociaux, internet ou directement par le bouche à oreille.

Ainsi, selon l’étude, une nouvelle classification distingue les « purchase brands » (marques que l’on achète) des « usage brands » (marques que l’on utilise). Cette nouvelle dichotomie permet de classifier les marques et d’observer les différences suivantes :

Les purchase brands concentrent leur communication pour créer de la demande.

Demande susceptible d’acheter le produit de la marque. Par exemple, les grands magasins comme les Galeries Lafayette, établies depuis longtemps, vont distribuer des échantillons ou proposer un séance de maquillage pro offerte sur place pour convaincre les clientes de repartir avec un des nombreux produits cosmétiques proposés au rez de chaussée. En revanche, de nouveaux entrants comme Sephora ou Kiko Makeup vont davantage miser sur le conseil, la communauté en ligne et les services d’aide pour que la cliente apprécie vraiment utiliser le maquillage chez elle.

Les purchases brands vont se concentrer (à tort ?) sur les promotions, quitte à rogner les marges.

Dans cette optique, elles établissent un calendrier des opérations (plans média, stratégie marketing annuelle etc.). Alors que les usage bands vont de leur côté se concentrer sur les recommandations entre clients. Aux Etats-Unis, les anciennes stations de ski vont promouvoir le nombre toujours plus important de pistes, l’étendue du domaine skiable ou proposer des promotions sur les remontées. Mais de nouveaux acteurs comme Vail Resorts et son programme marketing EpicMix bousculent le marché en proposant un réseau social fermé qui se concentrera sur la gamification, le suivi des performances entre utilisateurs de la station et les photos que l’on peut partager avec ses amis.

Les équipes marketing des purchase brands se concentrent sur ce qu’elles doivent dire aux clients avant qu’il n’achète.

Celles des usage brands s’inquiètent de ce que les clients vont dire entre eux de la marque. Par exemple, Airbnb met plus en avant les commentaires des clients que n’importe quelle chaîne hôtelière classique (comme les hôtels Hilton, bien établis, par exemple).

Enfin, les purchase brands se concentrent sur ce que les clients pensent de la marque jusqu’au passage en caisse...

... alors que les usage brands façonnent la façon dont les gens perçoivent la marque tout au long du processus et au-delà de l’achat. Le bon exemple ici est l’Apple Store. Là où dans un magasin traditionnel, le consommateur prend ses articles puis se rend en caisse, dans ces magasins d’un nouveau genre vous êtes pris en charge au milieu du magasin. C’est parmi les produits que le personnel de la marque vous guide, jusqu’au Genius Bar où l’on se proposera de résoudre votre problématique et bien sûr, de vous vendre le produit ou la solution adaptée à votre besoin informatique si nécessaire. Si une réparation est préférable, on ne vous force pas la main pour un nouvel achat. Malgré les prix élevés de la marque, votre expérience est primordiale pour eux.

L’étude conclut sur l’importance que les dirigeants doivent désormais accorder à cette dichotomie entre usage et achat.

Les marques souhaitant tirer tout le potentiel des nouvelles technologies doivent absolument s’assurer qu’elles ont entamé cette transition et qu’elles pensent désormais l’engagement envers leurs clients en les considérant en tant qu’utilisateurs, plus comme des consommateurs ou de simples « acheteurs ». Là où les marques cherchaient autrefois à différencier la perception qu’avaient les clients de leurs produits dans l’espoir de convaincre de nouveaux acheteurs, les marques d’usage vont chercher à améliorer coûte que coûte leurs produits et SAV pour rendre la vie des consommateurs plus facile et avoir plus d’adeptes. Le contenu de marque devient alors primordial, plus encore que les promotions ou la publicité. Le contenu doit être utile au client et relater l’expérience que la marque peut procurer. Le client peut ainsi être heureux de connaitre la marque à travers son site, ses conseils ou ses tutoriels vidéo, même s’il n’a pas encore dépensé un centime. Et l’étude prouve que les clients sont prêts à payer davantage par la suite pour continuer à bénéficier de cette expérience. Pour résumer, un chef d’entreprise focalisé sur les usages plutôt que sur les achats préfèrera voir ses équipes accumuler des avis 5 étoiles sur Google que d’obtenir une victoire à Cannes pour son dernier spot de publicité TV !

Pour les grandes marques, la transition de « purchase » à « usage » peut être complexe. Elle implique de reconcevoir la stratégie, certains investissements, l’organisation des équipes et la mesure des résultats (quels sont les indicateurs les plus importants à suivre désormais).

Toutefois, les marchands qui se sont lancés dans le business de la box ou qui gèrent déjà un service par abonnement sont - sans forcément l’avoir encore formulé - déjà confrontés à toutes ces problématiques. Pour réussir, le trafic reçu sur ces sites doit être pensé comme une communauté potentielle de futurs utilisateurs et / ou abonnés, plus que comme des prospects ou des acheteurs à convertir immédiatement.

Source : hbr.org

Petit précis à l'usage du designer d'une box e-commerce

Boxraiser a décidé de vous donner ses astuces pour mettre en place le design de vos rêves pour votre projet de box e-commerce.

Alors que plein de jolis projets sont dans nos cartons, passons en revue les principaux conseils que nous donnons au quotidien pour se distinguer de la concurrence grâce à un meilleur graphisme. Si votre prix, vos photos et votre offre sont éminemment importants, l’image de marque, le packaging et la cohérence de votre communication sont cruciaux sur Internet. Une identité visuelle réussie est déterminante pour convaincre les acheteurs potentiels de s'abonner à votre box.

Petit précis à l'usage du designer d'une box e-commerce

Les astuces

Certains entrepreneurs nous demandent chaque jour : « Comment démarrer mon design from scratch? » En rejoignant une plateforme comme Boxraiser, vous avez déjà pour avantage de ne pas partir d'une page blanche. Non seulement nos experts vous accompagnent tout au long du processus, mais de plus vous vous appuyez sur un template fourni (un kit graphique si vous voulez), pensé pour l’abonnement, qu’il ne vous reste plus qu’à remplir et personnaliser. En effet, le template que nous fournissons a fait ses preuves pour de nombreuses boxs !

Au-delà des questions techniques évidemment rasoir, vous allez donc pouvoir vous concentrer sur la création d'une identité visuelle forte et originale. Et il n'est pas forcément indispensable d'être entouré d'un professionnel coûteux pour obtenir un résultat satisfaisant en V1, pour peu que vous ayiez les bonnes idées, la bonne méthode et que vous anticipiez un minimum… Soyez méthodique et, grâce au template fourni, il suffit de préparer ces éléments pour pouvoir se lancer en quelques jours :

Avec ou sans baseline (slogan), votre logo apparaîtra en haut à gauche du thème. Ses dimensions sont libres. Briefer votre agence ou votre graphiste pour obtenir des propositions de logo. Pourquoi ne pas tenter ses services innovants en ligne comme 99designs ou le français Creads ?

La bannière d'accueil

Idéalement positionnée par rapport à la ligne de flottaison de l'écran et des boutons call to action invitant à l'achat impulsif

La présentation des offres

Si vous proposez différentes formules, préparez des petits visuels à insérer dans le template pour les distinguer. offres box

Les éléments de réassurance

Service client, conditions de remboursement, périodicité des livraisons, sécurité du paiement… Prévoyez l'iconographie et les textes qui vont inspirer confiance aux abonnés potentiels. De la même façon, vous pouvez réfléchir à des éléments graphiques supplémentaires permettant de mettre en avant vos réseaux sociaux, votre blog, la page "qui sommes nous", la page presse avec vos retombées etc…

Comment briefer une agence

Nous vous conseillons de connaître parfaitement votre audience cible avant de lancer la création du design. En effet votre identité visuelle et votre positionnement devront être adaptées à l'audience que vous visez. Quelle image de marque souhaitez-vous réellement véhiculer ? Vous adressez-vous aux professionnels ou aux particuliers? Souhaitez-vous véhiculer une image fun et amusante? Allez-vous être audacieux ? Ou au contraire, serez-vous plus sérieux et classique, plus corporate ? Ayez une idée précise de l'image que vous voulez vous donner avant que de lancer le design.

Faites un tour du marché, cherchez le bon prestataire, demandez des devis, demandez des références et des exemples de travaux déjà accomplis. Au-delà du site et des éléments indispensables pour «remplir» votre template, une agence ou un graphiste free-lance au travail reconnu sont intéressants pour mettre en place une réelle charte graphique pour votre marque.

Le brief créa est un document que vous rédigez et qui synthétise vos attentes pour le design. Il posera vos contraintes techniques (par exemple, les dimensions des visuels attendus et qui doivent s'intégrer sur votre site) ainsi que votre problématique en terme d'image. A ce brief, votre prestataire devra répondre avec une solution unique, pertinente et personnalisée pour votre projet de box. Selon nous, le brief créa doit contenir a minima :

  • votre problématique: quels sont vos objectifs, quel est le message que vous voulez faire passer auprès de vos clients, quelle est la promesse de votre box?
  • votre marque: quelle est son identité, quelles sont les valeurs de votre box, comment se positionne-t-elle par rapport à vos concurrents ? Qui sont les concurrents, quelle autre marque vous plaît ou vous inspire ?
  • quelle audience / clientèle visez-vous ? Et quelle est la perception que vous voulez lui donner? Quel est le principal message que le design doit communiquer ?
  • Enfin, indiquez clairement quel est votre budget, quel est votre planning et quelle date butoir vous avez. Précisez à quelle personne s'adresser si le designer a besoin de précisions.

Si la proposition que vous obtenez ou les premiers éléments visuels communiqués ne répondent pas à votre brief initial, n’ayez surtout pas peur de le dire pour rectifier le tir, ou allez voir ailleurs.

Astuce : il est intéressant de lister au maximum tous les visuels (logo, boutons, iconographies…) et leurs déclinaisons pour demander au graphiste tous les fichiers de toutes les images dont vous pourriez avoir besoin par la suite pour vos différents usages (site, newsletters, supports imprimés etc). Cela permettra de gagner du temps pour plus tard. Et accessoirement, de ne pas avoir à repayer et à attendre en retour du graphiste à chaque fois que vous réalisez que vous avez de nouveau besoin de lui…

Les tendances du moment

Avant de rédiger votre brief, il est pertinent de réaliser un benchmark des sites de box concurrents. Passons en revue quelques sites emblématiques, et dégageons ensemble quelques grandes tendances. L’univers de la box a beau être un petit milieu, il est très intéressant de s'inspirer de ce que font les autres acteurs…

Les box à l'univers très décalé

Lootcrate, une box pour geeks au design délirant

Lootcrate, un box pour geeks délirante

La Reading Bug Box reprend animations, couleurs et police qui plaisent aux enfants

La Reading Bug Box

My Therabox est prequ'un peu trop fouilli avec ses polices et nombreux éléments graphiques qu'on perd un peu l'approche zen, dommage !

My Therabox

Les box qui veulent vendre du luxe et de l'exclusivité

Logo, polices et couleurs de la GourmetBox témoignent du caractère rustique et prestigieux de cette box relativement onéreuse

enter image description here

Le design premium de Monsieur Marguerite permet à ce site d'abonnement de se distinguer dans le business très encombré des bouquets

Monsieur Marguerite

Les box au design épuré

Lynebox, un site simple et efficace, pensé pour la transformation

enter image description here

Les box visant un public féminin

En reprenant les codes design de la presse féminine (illustrations naïves, polices, ton léger), la fameuse "Little Box" a tout bon !

Little Box

Les box dont le design est directement lié à la thématique

Les couleurs acidulées de la box les Bonbecs sont bien vues, mais le site reste un modèle de clarté

enter image description here

Les couleurs orange et bleue de BigMoustache rappellent les codes couleurs des principales marques de rasoir de la distribution...

BigMoustache

Mais peut-être préférerez-vous être inclassable?

Faire évoluer son design avec le temps…

Il faudra être capable de faire évoluer votre design avec le temps. A ce titre, être sur une plateforme de box évolutive est intéressant. Les sites qui marchent améliorent constamment leur graphisme au même titre qu’ils ajustent leur offre et leur positionnement.
Vous pouvez commencer avec un design modeste et efficace pour cibler et fidéliser une audience de niche puis lancer une version plus ambitieuse pour vous attaquer à un marché plus gros. Dans cette optique, il est intéressant de s'organiser pour garder précieusement en archives les ancien briefs créa, les anciennes réalisations plus utilisées et tous les formats pour des modifications graphiques futures plus rapides. Nommez un référant dans votre équipe chargé de cette tâche. Quoi de plus pénible que de ne plus retrouver le fichier image original de telle ou telle bannière quand il faut faire un changement urgent…

Les quelques astuces que nous vous avons donné ici peuvent permettre de mettre votre projet sur pied, avec une version performante, pour commencer à fidéliser vos abonnés.

Dans l’optique d’un design sur mesure et clé en main, vous pouvez aussi faire appel à notre pôle agence qui peut vous accompagner dans la réalisation d'un design sur mesure.

De l’intérêt de soigner la présentation de votre livret de box

Comment utiliser le flyer de votre box pour maximiser la satisfaction des abonnés ? … et d’autres bonnes pratiques !

Le flyer détaille vos produits, bien sûr, mais pas seulement ... Ne négligez surtout pas ce moyen de communication ! Il faut utiliser ce flyer ou ce petit livret pour maximiser la satisfaction des abonnés. Voici quelques conseils de derrière les fagots. Vous êtes prêts ? on y va ...

soigner le livret de sa box par abonnement

Quand on fait des efforts, les clients le voient …

… et ils aiment ça !

Le graphisme et le contenu de votre flyer est important, bien sûr, mais ayez à l’esprit que le livret informatif est un des outils principaux permettant d’augmenter ce que les marketeux appellent le LTV. Kezako ?

LTV = Life time value, c’est à dire “la valeur vie client”. On peut résumer cela comme l’ensemble des revenus ou profits que vous pouvez tirer d’un même abonné le temps qu’il reste inscrit à votre offre de box par souscription.

Pour augmenter la LTV des clients, il faut donc en permanence chercher les meilleurs produits pour eux, bien sûr, mais aussi utiliser le flyer pour montrer que tout cela vous tient vraiment à coeur. Lorsque vous rédigez votre flyer, gardez à l’esprit qu’au-delà de son caractère purement informatif (sur les produits et leur utilisation par exemple), vous devez y faire la démonstration que vous avez effectivement cherché ce mois-ci le meilleur pour vos consommateurs.
Les produits que vous présentez ne sont pas jetés “au hasard” dans chaque box. Votre sélection de produits est réfléchie. Et c’est tout l’intérêt de rester abonné. Il faut communiquer cela aux abonnés. En apportant le témoignage de vos efforts pour trouver ce qui se fait de meilleur, le livret vous permet de fidéliser les clients.

Le service client, ce n’est pas que les réclamations

Il y a des entrepreneurs de la box qui pensent que ce qu’il faut à tout prix éviter c’est les clients mécontents. Ils ont raison.

Mais attention, le service client, cela ne veut pas uniquement dire “SAV” (service après-vente). Le livret est l’occasion de montrer que vous allez aux devants des attentes des clients. Il vous permet d’aller à leur rencontre et d’être pro-actif. Anticipez les attentes des clients et répondez aux questions qu’ils peuvent légitimement se poser sur les produits du mois, et sur les évènements à venir ! C’est tout un art et nous avons quelques pistes pour vous plus bas.

Le coût d’impression du flyer se compte en quelques centimes seulement, mais peut vous rapporter beaucoup plus. En y passant chaque mois le temps qu’il faut pour en peaufiner la conception du contenu et du graphisme, il peut devenir un produit à part entière pour certaines box. En tout cas, c’est ce que nous disent les meilleures ! Si le contenu de votre flyer (ou livret, ou magazine) est de qualité, la valeur perçue de votre box est décuplée. Le contenu est roi !

Astuce : pour augmenter la fidélisation et faire chuter le taux de désinscription, vous pouvez inclure au verso de chaque flyer un teaser pour le mois prochain, par exemple. On peut annoncer une nouvelle collaboration en indiquant une nouvelle marque à venir via son logo et trois petits points par exemple. Excitez la curiosité de vos clients. Montrez que du nouveau arrive très bientôt.

Les bonnes idées à copier... (chut, on ne vous a rien dit !)

Ce qu’il faut à tout prix éviter, c’est un flyer qui se contente d’accoler au nom de chaque produit sa composition (simple liste ingrédients des mets d’une box gourmande ou composition d’un accessoire textile d’une box d’accessoires par exemple). Quel ennui ! Non, voici ici quelques pistes qui vous permettront de trouver des idées de choses intéressantes à communiquer au client.

Raconter l’histoire du thème du mois

Chaque mois, donnez des détails quand à la genèse de la box : Comment vous avez choisi la thématique et pourquoi ce mois-ci, Qui dans votre équipe a eu l’idée le premier, En quoi ce thème colle à la philosophie de votre entreprise et à votre concept de box.

Donner les explications sur chaque produit

Quelle est sa composition ? Racontez l’histoire de la marque et comment vous avez décidé de collaborer. Les abonnés sont souvent très curieux.

Rappeler votre présence sur les réseaux sociaux à bon(s) entendeur(s)

Le flyer est un bon moyen pour augmenter l’engagement de vos clients. Remettez dessus les adresses des différents réseaux sociaux où votre box est présente (Facebook, Instagram etc.) Assurez-vous que vos clients vous suivent bien sur les réseaux et qu’ils vont interagir avec vous et faire connaître la box à leurs contacts !

Proposer une offre spéciale ou un coupon (chez vous ou chez le partenaire, pour le client ou pour des filleuls)

Si vous avez un eshop en plus de votre box, ou si vous avez obtenu un avantage pour faire une promotion croisée avec l’un des fournisseurs du mois, faites-le savoir sur le leaflet. Après les éventuels échantillons que l’on peut proposer dans une box, c’est le genre de petite attention qui va droit au coeur des abonnés !

Et pourquoi pas carrément un guide ?

Certaines box vont plus loin que le flyer. Certaines proposent carrément un guide voir un petit magazine chaque mois. Etes-vous légitimes pour aller jusque là ? Oui, car vous êtes le spécialiste de votre propre créneau, et c’est pour cela qu’on est prêt à s’abonner chez vous. Aussi, si vous allez jusqu’à proposer des guides dans votre box, il faudra à tout prix soigner la qualité du contenu. Des erreurs ou des approximations pourraient avoir un effet inverse et dévastateur ! Donc c’est le top si vous pouvez le faire, mais assurez-vous que ce soit parfait si vous vous lancez dans cette aventure-là.

Signez à la main !

Une idée pour les entrepreneurs qui débutent ou si vous n’avez pas encore le staff ou l’ambition d’aller jusqu’à faire des livrets, joindre un petit mot à la main à côté du descriptif produits du mois. Je ne sais pas pour vous, mais moi j’adore recevoir du courrier ou des cartes postales. Les abonnés, c’est pareil. En signant de votre main chaque flyer, vous allez impressionner vos nouveaux abonnés et vraiment entamer avec eux une relation particulière.

Des idées de sites utiles à comparer

Maintenant que vous avez pas mal d’idées, comment fait-on ?

Si vous n’êtes vous-même pas féru de Photoshop ou si vous n’avez pas de graphiste pour réaliser la maquette ou le canevas, vous serez impressionné de voir tout ce que l’on peut faire avec certaines plateformes (même en étant une quiche en mise en page ou en graphisme). Je vous conseille de jeter un coup d’oeil au site suivant, il est basé sur de simples glisser-déposer et a vraiment été pensé pour les designers novices. Il permet de faire facilement un joli flyer pour votre box :

Canva

Si vous avez fait appel à un professionnel et que vous avez déjà validé la créa avec un graphiste, alors comparez les offres des imprimeurs, formats et prix des plateformes reconnues. Lors du choix du format ou du grammage papier, gardez en tête que vous ne voulez surtout pas faire cheap !

En fonction de votre univers, les imprimeurs vous proposeront différents type de rendu ou grammage (mat, brillant, satiné etc.) Ne négligez pas ces points, regardez ce que font vos concurrents et hissez-vous à leur niveau de qualité !

https://www.ooprint.fr/

https://www.vistaprint.fr/

https://www.moo.com/fr/

A vos crayons !

Comment présenter son leaflet pour sa box par abonnement

Comment acheter les bons produits pour sa box par abonnement ? (2/2)

Où trouver les produits ??

Maintenant que vous savez quels produits votre box peut avoir (ou ne pas avoir!) et une idée précise de comment les combiner entre eux, partons à la chasse aux fournisseurs…

Nous vous donnerons aussi à la fin les astuces pour que les fournisseurs viennent eux-même à vous ! Elle n’est pas belle la vie ?
Sourcing box abonnement Voilà une liste assez des endroits où vous pouvez chercher les produits.

Les géants du e-commerce

C’est le moment ! Mettons en pratique ce que vous avez appris dans la première partie. Maintenant que vous connaissez votre niche par coeur, cela devrait être simple comme bonjour. Sur les plus gros sites e-commerce, vous trouverez le plus souvent les produits correspondant à votre niche dans une sous-catégorie du catalogue.

Vous vous souvenez que dans la partie 1, nous avions pris l’exemple d’une box de produits pour gourmets, et nous avions défini le type de produits qui pouvaient convenir ou pas. Maintenant que vous savez les produits que votre client type peut apprécier, c’est un jeu d’enfant de les identifier sur les gros sites ecommerce. Voici la liste des plus gros sites ecommerce du monde.

Gardez en tête que cela vous permet uniquement d’identifier les produits bons pour votre box, mais qu’ensuite vous devrez remonter vers chaque fournisseur individuellement pour connaitre leur prix de gros ou prix revendeur (« wholesale »). Vous devrez les contacter directement, et, pour ne pas perdre un temps précieux, mieux vaut immédiatement identifier uniquement les produits qui sont vraiment pertinents pour votre box. D’où l’intérêt des étapes de l’interminable première partie de ce blog ! ;)

Amazon : le géant du ecommerce par excellence !
Alibaba : incroyablement fourni et mondial, très utilisé par les revendeurs qui cherchent des produits d’Asie
Walmart : le géant américain des supermarchés, toujours intéressant d’aller voir ce qui est tendance aux USA
Ebay : un des pionniers du ecommerce
Best Buy : un très gros vendeur d’électronique aux Etats Unis, mais également de produits discount

Jetez aussi un petit coup d’oeil sur Flipkart, Target ou Snapdeal. Enfin, le français Cdiscount permet aussi d’avoir une bonne idée des produits qui « marchent » en ce moment sur le marché français.

Identifiez les produits qui vous intéressent, trouver les vendeurs et fabricants, et allez à la source en contactant ces possibles futurs « partenaires » individuellement ! Idéalement, créez une liste sur Excel ou Google Docs avec les coordonnées et historique de vos contacts.

Les foires

Les foires et les expositions, y avez-vous pensé ? Il n’y a pas qu’Internet dans la vie ! Dans le monde réel, vous pouvez aussi trouver des opportunités intéressantes ;)

Les conférences, les salons, les foires… il y a plein d’évènements professionnels qui peuvent être intéressants pour votre box. Si vous êtes en France, vous serez étonné de savoir tout ce qui peut se passer porte de Versailles ou porte Maillot chaque année ! La Foire de Paris est un exemple en la matière. Tous ces évènements regorgent de partenaires potentiels pour botre business de box par abonnement.

La plupart du temps, les vendeurs et les fabricants en rapport avec votre niche seront directement présents avec un stand sur les salons. Sinon, c’est toujours l’occasion de s’y donner rendez-vous et de donner votre carte.

Les salons et foires sont l’occasion idéale pour nouer de nouvelles relations de travail efficaces. Il existe même des foires spécialisées dans l’approvisionnement. C’est le moyen idéal pour trouver un approvisionnement de qualité et les nouveautés qui peuvent faire la différence. Il faudra parfois prendre l’avion ou le train.

L’avantage de ces évènements, à la différence du net et du téléphone, c’est que vous aurez directement en face de vous vos interlocuteurs. Vous pourrez ainsi facilement voir avec eux ce dont vous avez besoin. Consultez ces sites :

Global Sources
Expo Database
EventsEye

Le site Etsy

C’est LE site qui cartonne en ce moment pour les petits créateurs ! Vous y trouverez de très jolies choses, et de l’orgininalité. Etsy est devenu un géant du ecommerce. Pourquoi nous ne l’avons pas mis dans le premier paragraphe sur les géants du e-commerce ? Parce que c’est un site un peu à part…

C’est une place de marché pour une foule de TPE et PME. Vous y trouverez vraiment des produits que l’on ne trouve pas ailleurs, mais les fabricants seront le plus souvent de toutes petites structures. Des entreprises dont on ne trouve pas les produits chez les géants du ecommerce ni dans les foires.

Le site Etsy marche bien pour les entrepreneurs qui lancent leur box par abonnement, car il y a vraiment de tout, et de quoi intéresser n’importe quelle « niche ». Vous pouvez aussi limiter la recherche uniquement à des vendeurs proches de vous, et ainsi limiter les frais d’expédition.

Attention en revanche, les vendeurs sur Etsy étant de plus petites structures, vous pouvez avoir en face de vous des vendeurs débutants, moins sérieux que ceux dans les foires ou chez les géants du ecommerce.

Surveillez la presse et les catalogues

Vous devriez vous abonner aux magazines qui ont de près ou de loin un rapport avec votre activité. Les nouveautés qu’on y trouve sont de bonnes pistes pour vos futures box. Si je reprends l’exemple de la box pour gourmets, il est évident qu’une presse pléthorique en la matière sort tous les mois à ce sujet.

Les petits vendeurs locaux

Il faut savoir aussi décrocher de son écran et sortir du bureau de temps en temps…

Aller voir les commerçants qui ont une boutique physique. Ce n’est pas à négliger. Même si travailler avec les marchands locaux ne vous emballera pas forcément, observer comment ils mettent en valeur leurs produits vous donnera des idées pour votre box à vous.

Vous avez deux types de boutiques : les boutiques qui vendent leur propres produits (producteurs de produits artisanaux, vendeurs de savon, artisanat par exemple) et les boutiques qui ont un catalogue plus large de produits provenant eux-mêmes de vendeurs variés. Il sera peut être plus pertinent de travailler avec les premiers pour faire un test de produit dans votre box. Pour les seconds, en revanche, c’est plus intéressant de voir comment ils travaillent ou se positionnent vis-à-vis des clients. Bien sûr, inutile d’aller chez des vendeurs locaux sans rapport avec votre box. On n’est pas là non plus pour se balader !

Les marketplaces

On a déjà parlé des géants du ecommerce plus haut. Les marketplaces, ce sont des plateformes permettant de trouver des produits à prix très bas. Si il vous manque un nombre suffisant de produits pour vos futures box, cela peut être intéressant.

C’est aussi intéressant pour trouver des produits personnalisables à ajouter dans votre box (sac avec le nom de votre site, mugs etc). Regardez ces sites : Alibaba, Indiamart, BuyKorea, GlobalMarket.

Soyez en revanche vigilants : même s’il est attractif pour remplir vos box, le low-cost contient des pièges. Faites attention à la qualité que vous allez obtenir, renseignez vous sur les quantités minimales de produits à commander pour bénéficier du bon tarif, et lisez bien les conditions du site !

Les grossistes

La dernière piste que je veux vous donner, c’est les stocks de grosistes. Ils offrent le plus souvent des tarifs raisonnables. La différence avec les géants du ecommerce, c’est que vous allez pouvoir voir directement les produits en stock (ex : Metro, Best Buy) et parler à quelqu’un.

Au-delà du prix qui est intéressant, vous allez pouvoir rencontrer quelqu’un et travailler avec lui en bonne intelligence pour obtenir en quantité souhaitée et en temps voulu les produits. Produits que vous pourrez aller chercher directement à l’entrepôt.

Renseignez vous sur les grossistes existants dans votre région et allez leur faire une petite visite pour savoir quelles sont les opportunités.

Attirez vous même les fournisseurs

Pendant que vous recherchez des fournisseurs, sachez que les vendeurs, dans le même temps, vous cherchent également. Normal, c’est l’offre et la demande !

Soyez visible et reconnu.

Si votre présence est bien travaillée, les fournisseurs qui s’intéressent à ce que vous faites pourront venir directement à vous. Voici quelques trucs pour les attirer et ne pas passer à côté des rencontres intéressantes pour votre box :

  • les réseaux sociaux : recherchez les groupes Facebook en rapport avec votre activité, mettez à jour votre profil Linkedin et engagez le contact !
  • ajouter une adresse email : créez une page de contact spécifique pour les fournisseurs sur le site de votre box par abonnement. Détaillez-y en deux ou trois paragraphes ce que vous recherchez comme produits et comment vous travaillez. Inspirez confiance, même si vous êtes petit pour l’instant.
  • enfin, vous pouvez mettre un petit mot dans vos premiers envois invitant vos abonnés à vous contacter s’ils connaissent des produits intéressants, pourquoi pas ! Souvent, vos premiers fans passionnés par votre univers de box et vos premiers clients auront d’aussi bonnes idées que vous pour les prochains envois !

Maintenant que cette leçon est terminée et que vous allez rechercher les premiers produits pour votre box, Boxraiser a envie de vous dire : bonne chance !

Comment utiliser Facebook Ads pour ma box par abonnement ?

Votre business de box est lancé, vous devez désormais vous concentrer sur le marketing pour faire grossir votre liste de clients. Un excellent moyen de cibler une audience qui sera à coup sûr intéressée par votre offre est d’utiliser les Facebook Ads, et Boxraiser vous explique comment faire !

On ne va pas se mentir, aujourd’hui Facebook est un réseau social ultra-populaire et un média très puissant qui propose des fonctionnalités de ciblage très précises pour tous ceux qui souhaitent communiquer dessus. Fin 2017, Facebook comptait plus de 2,13 milliards d'utilisateurs actifs chaque mois et 1,4 milliard d'utilisateurs actifs chaque jour. Autant dire que Facebook Ads est la plateforme qu’on vous conseille d’utiliser pour faire de l’achat publicitaire en ligne, bien plus que d’autres réseaux sociaux comme Twitter ou Snapchat.

Avant de créer votre campagne, vous devez bien entendu disposer d’un compte et d’une page Facebook. Si vous êtes plusieurs à gérer la page de votre marque de box, sachez que seuls les rôles administrateur, éditeur, modérateur ou annonceur ont la possibilité de créer une publicité. Si tout est bon de votre côté, vous pouvez vous rendre sur la page Facebook Business et cliquer sur le bouton “Créer une publicité” en haut à droite de votre écran.

Définir votre objectif marketing

La première étape de création de votre campagne sera de choisir un objectif parmi ceux proposés par le réseau social. Ce choix est important car il va déterminer le type d’action que les personnes ciblées pourront réaliser lorsqu’elles verront la publicité dans leur flux d’informations. Vous avez donc le choix entre sensibilisation (pour augmenter la notoriété d’une marque), considération (pour augmenter le trafic, générer des prospects) ou enfin conversion (pour augmenter les ventes d’un produit ou d’un service).

Objectif facebook

Dans votre cas, c’est bien évidemment l’objectif marketing de conversion qui est le plus intéressant puisque l’objectif sera d’augmenter le nombre d’abonnements à votre box mensuelle.

Dans le cas de votre business de box, deux possibilités s’offrent à vous : la considération pour amener vos prospects sur la page d’inscription ou de votre campagne marketing ou la conversion si vous proposez une offre de bienvenue avec un coupon de réduction à renseigner au moment de l’inscription.

Choisir son audience

Il n’y a pas de secret, si vous souhaitez que votre campagne Facebook soit une réussite (et vous ramène des prospects, parce que c’est quand même la finalité), il va falloir bien choisir votre audience. Pour information, si Facebook est autant utilisé aujourd’hui en matière de publicité, c’est parce qu’il dispose d’informations très précises sur ses utilisateurs grâce au big data. Pour faire simple, Facebook vous connaît mieux que vous ne vous connaissez vous-même.

Audience Facebook

À partir de la page de sélection de l’audience, vous allez pouvoir déterminer à qui votre publicité sera envoyée, et ce de plusieurs façons. On compte principalement deux types d’audience sur Facebook : l’audience première et l’audience Lookalike (ou audience similaire).

L’audience première

L’audience première est une audience personnalisée que vous allez configurer de A à Z. Elle est basée sur 4 types d’audience :

  • Les listes de clients : ce sont des listes que vous possédez et qui contiennent des e-mails, des numéros de téléphone ou des identifiants uniques. Vous pouvez donc exporter depuis Boxraiser les adresses des personnes qui se sont abonnés à vos newsletters ou ont demandé des informations sur vos produits

  • Le trafic de site web : cette audience est un exemple parfait de retargeting, puisqu’il s’agit de personnes qui ont déjà visité votre site web (identifiées via le pixel Facebook dont nous parlerons plus bas)

  • L’activité d’application : pour cibler les personnes qui ont un lien avec votre application Facebook

  • Les interactions : pour cibler une liste de personnes qui ont interagi avec votre contenu sur Facebook ou Instagram

L’audience Lookalike

L'audience Lookalike, ou similaire, est un outil qui vous permet de toucher de nouvelles personnes susceptibles d'être intéressées par votre entreprise en raison de leurs similitudes avec vos clients existants et des informations dont Facebook dispose. En gros, le réseau social construit une audience qui ressemble trait pour trait à une audience primaire que vous avez paramétrée. Cela permet de cibler des prospects de façon très précise sans pour autant passer beaucoup de temps sur la configuration.

Reprenons l’exemple des listes de clients issues de votre base de données Boxraiser. Dans votre audience primaire, vous importez une liste d’e-mails que vous avez exportée de votre outil depuis votre panneau d'administration. Vous créez ensuite une Lookalike Audience en vous basant sur cette audience primaire, vous choisissez le pays et le degré de correspondance de votre audience et Facebook se charge alors de sélectionner entre 1% et 10% des personnes du pays qui se rapprochent le plus de votre audience primaire. Bien entendu, plus votre audience primaire sera grande, plus votre audience Lookalike sera précise.

Le pixel Facebook

Le pixel Facebook est un outil indispensable pour recibler des internautes qui ont visité votre site web et optimiser vos conversions en diffusant vos annonces auprès des personnes les plus susceptibles de convertir. De plus, lorsque votre pixel Facebook est installé sur des pages de votre site web, comme la page de paiement ou d’inscription, vous pouvez savoir précisément le nombre d’individus qui ont été convertis après avoir vu votre publicité Facebook. Le pixel Facebook est très utile si vous souhaitez créer une campagne avec une audience Lookalike.

La bonne (et même l’excellente) nouvelle, c’est que Boxraiser vous permet d’ajouter en un seul clic le pixel Facebook dans les paramètres marketing de votre site afin de vous aider à construire une audience précise. Pour générer un pixel Facebook, il vous suffit de vous rendre dans les Paramètres du Gestionnaire de publicités du réseau social puis de sélectionner Pixels dans le menu déroulant Mesure et Rapport / Gestionnaire d'événement.

Où placer les publicités Facebook ?

Sur Facebook, vous pouvez choisir où va apparaître la publicité (vous avez aussi la possibilité de placer des publicités sur Instagram). Si vous débutez, laissez faire Facebook en cochant le placement automatique. Si vous préférez tout gérer de A à Z, vous pouvez choisir de modifier les placements en déterminant le type d’appareil (vous pouvez refuser d’apparaître sur ordinateur pour vous concentrer sur les mobiles, ce qui est une bonne idée si votre box est dédiée à un public jeune) et le positionnement de la publicité. Chez Boxraiser, on vous conseillera d’éviter la colonne de droite qui est la moins regardée pour vous concentrer sur le flux d’actualités.

Placements Facebook

Définir le budget de la campagne

Vous pouvez sans problème commencer à faire de la publicité sur Facebook avec un faible budget, c’est d’ailleurs ce que nous vous conseillons dans un premier temps histoire de vous “faire la main”. N’oubliez pas également que plus votre cible est précise, moins le budget sera conséquent car il touchera un nombre de personnes plus réduite.

Vous pouvez configurer deux types de budget sur Facebook : le budget quotidien pour la campagne et le budget global qui vous permet de définir une somme totale qui sera répartie de façon équitable sur une période définie (qui est par défaut configurée sur un mois).

Au niveau des prix, tout dépend de l’objectif de votre publicité. On estime toutefois que la moyenne des CPC (Coûts Par Clics) en France est de 0,23€ et qu’un Coût Par J’aime coûte en moyenne 0,30 €. Ces prix sont toutefois susceptibles de varier en fonction de votre positionnement et de votre cible.

Si vous souhaitez contrôler et maîtriser le coût de votre campagne, nous vous conseillons d’être attentif au coût par conversion qui vous permettra de savoir combien coûte l’acquisition d’un client (et non d’un lead) sur Facebook. Au final, vous saurez précisément combien vous devez dépenser pour obtenir un nouvel abonné, ce qui vous donnera une bonne indication sur la stratégie à adopter : ajuster les tarifs de votre abonnement ou revoir le contenu et le budget de votre campagne de publicité. Boxraiser vous permet à ce titre de tracker les ventes et donc de connaître précisément le coût de conversion d’un client.

Créer votre campagne Facebook avec Boxraiser

Vous devez créer en parallèle une campagne sur Facebook et depuis votre dashboard Boxraiser.

Sur Facebook

Commencez par choisir une image en rapport avec votre publicité et suffisamment attirante pour inciter les internautes à lire votre contenu et à cliquer sur le lien. Par défaut, Facebook en suggère quelques-unes après avoir parcouru votre site mais vous pouvez choisir d’en importer une manuellement. Veillez toutefois à respecter la taille de 600x315 pixels.

Pour le contenu, vous devez renseigner un titre impactant dans la limite de 25 caractères ainsi qu’un texte descriptif de votre site avec cette fois-ci une limite de 90 caractères. Enfin, vous devrez détailler votre offre dans un texte qui va s’afficher sous l’URL.

Sur Boxraiser

En parallèle et depuis votre compte Boxraiser, il va falloir également mettre en place votre campagne de publicité. Tout d’abord, commencez par créer un coupon de réduction depuis votre dashboard. Vous donnez un nom à votre code, déterminez combien vous souhaitez en créer, la durée ou encore le montant.

Vous devez ensuite créer une campagne marketing associée à ce coupon en cliquant sur “Campagnes UTM” dans la colonne de gauche. Il vous faudra insérer le lien UTM généré lors de la création de votre coupon, ce qui permettra à toutes les personnes ayant cliqué sur votre publicité Facebook de bénéficier d’une réduction sur votre box. Ce bandeau sera alors affiché en haut de la page de votre site pour les personnes bénéficiaires.

Campagne UTM

Petit détail qui peut faire toute la différence : pensez à bien travailler l’image de votre campagne et à afficher la réduction dedans grâce à un astucieux montage Photoshop !

Ça y est, votre campagne Facebook est prête à être envoyée ! Désormais, vous pouvez effectuer un suivi de votre campagne afin d’ajuster le contenu ou le budget en fonction des retombées. Si tout a été bien configuré, vos demandes d’abonnement ne devraient pas tarder à décoller !